La Nouvelle-Zélande bannit le casher

Par Al-Kanz

Après avoir imposé à la filière halal l'étourdissement des animaux avant abattage, la Nouvelle-Zélande vient d'interdire aux juifs de mettre à mort un animal sans l'avoir étourdi. Jusque-là, une dérogation pour le moins surprenante permettait aux consommateurs juifs de disposer de viande issue d'un animal non étourdi. Surprenante, car cette dérogation ne valait pas pour…

Après avoir imposé à la filière halal l’étourdissement des animaux avant abattage, la Nouvelle-Zélande vient d’interdire aux juifs de mettre à mort un animal sans l’avoir étourdi. Jusque-là, une dérogation pour le moins surprenante permettait aux consommateurs juifs de disposer de viande issue d’un animal non étourdi. Surprenante, car cette dérogation ne valait pas pour les musulmans, alors même qu’en matière d’abattage rituel juifs et musulmans partagent les mêmes préoccupations.

La dérogation ne vaut plus

En 2001, le National Animal Welfare Advisory Committee avait émis une recommandation selon laquelle il fallait dispenser les juifs du recours à l’étourdissement, ce “pour leur permettre de pratiquer leur religion” (to allow Jewish people to manifest their religion and belief). Pour les autorités, la question ne se posait pas pour les musulmans, car l’étourdissement leur était imposé depuis longtemps, sans qu’il n’y ait jamais eu d’opposition de leur part (No submissions opposing the use of the pre-cut reversible stun were received from the Muslim community). Avec la promulgation du nouveau code régissant l’abattage des animaux, l’Animal Welfare Commercial Slaughter Code, l’étourdissement devient obligatoire même pour les juifs. La Shechita (mode d’abattage des animaux selon les principes religieux juifs) est désormais proprement interdite en Nouvelle-Zélande. C’est David Carter lui-même, le ministre néo-zélandais de l’Agriculture, qui a refusé que les juifs puissent continuer à bénéficier d’une dérogation.

En France, les mosquées autorisent l’étourdissement

En France, juifs et musulmans bénéficient d’une dérogation leur permettant de ne pas étourdir l’animal avant l’abattage. Lors du Grenelle de l’animal, le rabbin FIiszon indiquait qu’« imposer l’étourdissement préalable serait une véritable catastrophe » pour les juifs de France. Et pour cause : ils ne pourraient plus manger de viande casher. S’agissant des musulmans, malgré la dérogation en leur faveur, les trois grandes mosquées, Evry, Paris, Lyon, permettent à leurs clients industriels de recourir à l’électronarcose, qui dans la majorité des cas, pour la volaille, finit par la mort de la bête avant même l’abattage.

Sur Radio Orient, Mohamed Moussaoui, président du CFCM, s’est clairement déclaré contre l’étourdissement, préalable et post-mortem, indiquant que c’était là la position du CFCM. Ce faisant, il s’oppose frontalement aux trois grandes mosquées, elles-mêmes favorables à l’étourdissement des bêtes. Déclaration de guerre du président du CFCM ou simple posture ? L’avenir nous le dira in châ’a-Llâh.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (10 commentaires)

  1. batoul    

    Salem aleikoum,
    la fin de l’article m’interpèle.
    En effet, vous dites que les 3 grandes mosquées qui sont un peu les “garants” de la mention hallal sur la viande autorisent
    l’électronarcose. Je voulais savoir pourquoi ils feraient une telle chose sachant que les conséquences sont la mort de l’animal et qu’ils ont eu une dérogation pour faire des sacrifices selons les rituels musulmans?
    Merci pour les réponses.

    1
  2. Al-Muslim    

    Assalaoum Alaykoum

    Tout est une question d’argent. L’électronarcose arrange les industriels quit à prendre le risque de tuer l’animal avant de l’égorger. Ceux qui défendent l’électronarcose disent que lorsque l’animal meurt avant d’être égorgé, il est retiré de la chaine et n’est pas considéré comme halal. Est ce que tout le monde fait ça ? C’est une histoire de confiance après…
    En France, il me semble que seul AVS n’autorise pas l’électronarcose.

    2
  3. Saïd ElFtou7    

    C’est pas de la discrimination aux yeux de la convention des droits de l’homme?

    De ce que je sais, quand on veut voir les juifs disparaître d’un pays, on leur interdit la viande casher.
    Donc soit ils vont devoir (s’ils peuvent) l’importer soit ils vont devoir déménager.

    3
  4. Quelqu'une    

    As-salâmu’alaykum

    Al Kanz, que pouvons nous faire en tant que consommateurs pour pousser ces 3 grandes mosquées à bannir l’électronarcose de leur procédé d’abattage ?
    BarakAllâhu fik

    wa salâmu’alaykum

    4
  5. bidar    

    @Al-Muslim tu dis “il est retiré de la chaine et n’est pas considéré comme halal”
    La mosquée de Lyon pour montrer que le poulet est retiré de la chaine a posté une personne juste après le sacrificateur pour enlever les poulets morts (voir video sur le site ARGML).
    J’avais deja ecrit que c’est impossible de voir defiler des milliers de poulets et reperer tous les poulets morts d’ailleurs lorsque le controleur s’amuse a retirer et raccrocher des poulets la chaine ne s’arrete pas. Il aurait fallu que la chaine s’arrete puis retirer le poulet , de plus les poulets sont tellement serrés que le controleur n’arrive pas a bien distinguer le mort du vivant. A mons avis cela doit faire sourire les responsables de l’abattoir payer une personne a controler les poulets morts.Les poulets morts sont jetes a la poubelle car on les saigne pas aussitot apres alors la quel gachi!!
    Pour etre serieux soit on acccepte l’electronarcose et on prouve que tous les animaux sont vivants apres le choc et.il reste alorqs le facteur souffrance de l’animal interdit dans l’islam.
    Soit on dit pas d’electronarcose.

    5
  6. bidar    

    “personne juste après le sacrificateur “mais plutot
    apres le bac d’eau éléctrifié

    6
  7. Al-Muslim    

    @bidar

    Je me souviens de cette vidéo, effectivement il est difficile de tout controler. Je répondais juste à Batoul qui ne comprenait pas pourquoi on autorise l’electronarcose.
    Personnellement je ne consomme pas de la viande si je sais que l’animal a été éléctrocuté avant de mourir. Les musulmans devraient boycoter ces certificats, peut-etre que la mentalité changera à ce moment là…

    7
  8. batoul    

    Ben justement le problème est que je faisais attention aux certificats et n’avais confiance que dans ces trois grandes mosquées.
    J’apprends maintenant qu’il faut aussi les remettre en cause et cela devient de plus en plus compliqué de manger “hallal”, il faut que nous lisions toutes les étiquettes de chaque produit pour voir les éventuels additifs qu’ils contiennent, voir la présure des fromages…
    Maintenant que faire pour que cette pratique soit suspendue. Pensez-vous vraiment qu’un boycotte suffirait?

    8
  9. Lynda    

    @ Al-Muslim

    “En France, il me semble que seul AVS n’autorise pas l’électronarcose.”

    Non, il n’y a pas que AVS, il y en a d’autres (rapproche toi de l’ASIDCOM) … et puis AVS n’autorise peut être pas l’électronarcose certes mais ils autorisent l’électrocution après la saignée…Même si certains savants disent que cela n’est pas haram, cette pratique n’est pas sans faire courir un risque sanitaire pour le consommateur musulman.
    Le corps du musulman est un dépôt non ?

    9
  10. Viande halal : intox en Grande-Bretagne    

    […] dans tous les abattoirs du pays, l’étourdissement préalable avant abattage, et vient de bannir la viande casher de son territoire – toujours en imposant l’étourdissement préalable -, en […]

    10

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FERMER
CLOSE