Traces d’antibiotiques : rappel de cuisses de poulet prétendument « halal » Artislach

Par Al-Kanz

Des traces d’antibiotiques ont été trouvés dans du poulet prétendument halal.

Le mois dernier, pas moins de dix-sept produits « halal » de plusieurs marques nationales et de distributeurs, étaient rappelés.

Ils avaient pour point commun de provenir du même site de production, la société Corico, propriété du volailler français LDC ((Lambert Dodard Chancereul).

Lire – Rappel massif de dix-sept produits prétendument « halal » (Réghalal, Medina halal, Wassila, Lidl, Carrefour)

Aujourd’hui, le produit rappelé est belge. Et très problématique pour tout musulman pour qui les exigences du halal ont toutes leur importance.

A l’instar d’autres marques (Flandrex, Vanobel, Sebil, etc.), Artislach recourt à l’abattage mécanique après électronarcose à une intensité létale pour mettre à mort ses bêtes.

En outre, les abattages se déroulent sans contrôleurs indépendants, présents de façon permanente et systématique sur site. Autant dire que lorsque des poulets meurent avant de passer sous le disque tranchant ou lorsque ce même disque leur tranche le crâne, l’abdomen ou toute autre partie du corps, les bêtes finissent tout de même certifiées et estampillées halal.

Artislach faux halal

A ces conditions d’abattage inacceptables pour les musulmans s’ajoutent des conditions d’élevage tout aussi délétères ; conditions que révèle le rappel du jour. Plusieurs lots de cuisses de poulet d’Artislach ont en effet été rappelés pour cause de présence de… tétracyclines, autrement dit d’antibiotiques.

La pratique est courante : pour prévenir les maladies, mais aussi et surtout, s’agissant du recours à la tétracycline, pour les faire grossir plus rapidement, les éleveurs usent et abusent d’antibiotiques de façon « préventive ».

Ce qui n’est pas sans conséquence sur ceux qui les consomment : l’une des causes de la résistance aux antibiotiques provient de ce recours excessif aux antibiotiques dans les élevages. Or, selon une étude britannique, si rien n’est fait pour renverser la tendance, on comptera en 2050 dix millions de morts par an du fait de la résistance aux antimicrobiens.

Lire
Qu’est-ce que la résistance aux antimicrobiens ?

Résistance aux antibiotiques : face à cette autre pandémie qui guette, l’OMS exhorte le monde à tirer les leçons du Covid

Revenons-en aux cuisses de poulet Artislach rappelées aujourd’hui et à leurs résidus de tétracyclines.

Produit rappelé par : Artislach (Belgique)
Nom du produit : Cuisses de poulet avec dos et croupions congelés halal
Marque : Artislach
Conditionnement : carton de dix kilogrammes
Date d’abattage : 11 mars 2021
Numéros de lots : 2021/10/04 ou 2021/10/04/04
Dates de commercialisation : du 1er mars au 15 avril 2021
Motif du rappel : présence possible de résidus tétracyclines dans la viande
Risque : toxi-infection alimentaire (listériose)
Contact Carrefour : 02 23 20 23 23
Source : Rappel Conso (gouv.fr)
Recommandations : ne pas consommer et rapporter au lieu d’achat pour remboursement.

Artislach est certifié halal par la SFCVH-mosquée de Paris.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.