"Les Saoudiens ne savaient pas qu’il s’agissait d’un abattage mécanique"

Par Al-Kanz

Abattage rituel. Quatrième partie du verbatim de la réunion autour de la question de l’abattage rituel, lors du Grenelle de l’animal. Ce document révèle que le halal est un immense chantier où tout est à faire. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

Abattage rituel. Quatrième partie du verbatim de la réunion autour de la question de l’abattage rituel, lors du Grenelle de l’animal. Ce document révèle que le halal est un immense chantier où tout est à faire. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires.

* Première partie : Abattage rituel : verbatim du Grenelle de l’animal (1)
* Deuxième partie : “Imposer l’étourdissement préalable serait une véritable catastrophe”
* Troisième partie : Distinguer l’abattage rituel quotidien de celui de l’aïd al-kebir est nécessaire

M. Eugène SCHAEFFER rappelle que la France est le plus grand exportateur de viande avicole de l’Union Européenne vers les pays d’Afrique du Nord, de l’Arabie Saoudite, les Emirats. Le groupe Doux doit respecter les règles de l’abattage demandé par ces pays.

M. AL SID CHEIKH, Grande Mosquée de Paris, infirme au sujet du Groupe Doux qui ne possède pas de sacrificateurs dans ses abattoirs. Des services vétérinaires autorisent avec un document d’une association la pratique de l’abattage rituel.

M. Eugène SCHAEFFER trouve cet argument étonnant, car ces pays autorisent l’importation des volailles.

M. le Recteur KABTANE confirme pour les musulmans que la consommation de viande abattue par les gens du Livre est admise. Cependant, les Saoudiens ne savaient pas qu’il s’agissait d’un abattage mécanique. Ils prennent conscience de la nécessité de revoir leur position sur la question. Ils mettront en place un système de contrôle et de certification des viandes à destination de leur pays.

M. Nicolas DOUZAIN remarque que dans le document de M. BRUGERE la tige percutante lèse une partie de l’encéphale dans des zones qui ne sont pas vitales. La réglementation impose de toucher le cortex cérébral. Il existe du matériel d’électronarcose réversible. La question posée n’est pas générale mais rapportée à chaque animal. Par conséquent, cela nécessite un appareil permettant une électronarcose à courant constant ou adaptable à chaque format d’animal. Un seul abattoir est équipé de ce type de matériel. Cela nécessiterait de changer tout le matériel de tous les abattoirs français avec des conséquences économiques phénoménales.

M. Henri BRUGERE répond que l’assommage ne détruit pas des zones impliquées dans la douleur et d’autres phénomènes, c’est un étourdissement et non une mise à mort. Les systèmes électriques peuvent présenter des différences interindividuelles. L’importance des coûts est certes à prendre en compte, mais c’est toutefois quelque chose de nature à éclairer la réflexion et tracer des perspectives afin d’arriver à un étourdissement standard efficace acceptable.

M. Christophe MARIE revient sur différentes fatwas égyptiennes rendues sur la possibilité d’un recours à l’étourdissement, s’il s’agit d’une méthode réversible pour l’animal. Des rapports montrent que bien dosé le choc électrique est réversible. La Nouvelle-Zélande ou l’Australie, pays producteurs d’ovins, qui exportent vers les pays du Moyen-orient pratiquent l’étourdissement préalable. Cette viande est reconnue comme Hâlal. Au niveau réglementaire, l’exception faite sur l’étourdissement préalable doit être justifiée par un besoin impératif de répondre à ce principe. Or, si le choc électrique est réversible, les textes ne s’opposent pas à cette pratique, et si d’un point de vue technique, il peut être répondu à ces préoccupations, comment peut-on s’y opposer ? Le problème de l’Aïd el-Kébir consiste à disposer d’abattoirs répondant au nombre important d’ovins à abattre. Des améliorations ont été apportées sur l’organisation de l’Aïd el-Kébir, les différentes DDSV, les représentants des cultes y ont beaucoup contribué, néanmoins l’abattage familial pose problème. Il ne comprend pas ce refus systématique de l’électronarcose.

M. Jean-Pierre KIEFFER note l’accord des trois mosquées sur l’électronarcose ou l’étourdissement par choc électrique des volailles. De nombreux abattoirs produisant des volailles Hâlal l’utilisent. Le cahier des charges de la mosquée d’Evry ne spécifie pas de rejet d’étourdissement, idem pour la mosquée de Paris, lorsqu’il y a cette réversibilité. Le rapport de l’académie vétérinaire précise cette réversibilité, des expériences l’ont montrée. Il s’interroge sur l’étourdissement post jugulation. Cette utilisation présente deux avantages : mettre rapidement fin pour les bovins à une agonie qui peut durer jusqu’à 5 min ; faciliter le travail des manipulateurs (plus de mouvements agoniques violents et suspension rapide de l’animal). La formation des vétérinaires vacataires est importante (ignorance du poste d’étourdissement dans un abattoir).

M. Jérôme BIGNON dégage des propos tenus différents sujets à aborder : la normalisation du rituel Hâlal, le problème de l’abattage de l’Aïd el-Kébir et l’abattage quotidien (contention, formation des vétérinaires vacataires et des sacrificateurs, application des règles administratives, information des consommateurs).

M. Bertrand GAUME, chef du bureau central des cultes, DMAI, ministère de l’Intérieur, spécifie que le ministère de l’Intérieur est le ministre des Cultes et le garant sur le territoire national par le biais des préfets, l’ensemble de services de l’Etat du respect des réglementations. Il note lui aussi une amélioration du déroulement de l’Aïd el-Kébir. Les circulaires conjointes du ministère de l’Agriculture et du ministère de l’Intérieur sont de plus en plus strictes, respectées et encadrées. Les conseils régionaux des cultes musulmans aux côtés des associations qui existent depuis de longues années doivent être associés. Des initiatives ont eu lieu pour que les musulmans de France puissent vivre leur Aïd el-Kébir en achetant de la viande abattue Hâlal dans des supermarchés ou chez des grossistes. Ce sont aussi des choses qui peuvent permettre de faire diminuer la pression. L’encadrement n’est pas seulement communautaire car la Cour européenne des droits de l’homme s’est également prononcée sur le sujet et a reconnu dans un arrêt en 2000 que la dérogation posée par le code rural qui reprenait elle-même la réglementation communautaire est un engagement positif de l’Etat visant à assurer le respect effectif de la liberté d’exercice du culte. Toute modification éventuelle devrait être regardée eu égard à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme dans un équilibre pondéré, par rapport à l’ensemble des cultes. Dans la recherche de maintien d’un certain équilibre entre les différents impératifs, il ne faut pas créer une comparaison entre les cultes. La présence de deux cultes autour de la table est très intéressante, elle permet de bien mesurer le fait que les prescriptions religieuses des uns et des autres ne sont pas les mêmes, mais peuvent être divergentes et il faut toujours veiller à l’équilibre d’exercice entre les cultes. Les arguments développés par les professionnels doivent être entendus, notamment par rapport à la filière. Concernant la normalisation, un projet pour le Hâlal est en cours de réflexion. Pour le Casher, il existe déjà des choses. Il serait très opportun pour l’abattage courant de poursuivre la réflexion qui s’ouvre avec ce groupe de travail : toute la problématique du triptyque d’application du droit en renforçant son effectivité, la formation des abattoirs et des sacrificateurs. Le ministère de l’Intérieur perçoit de manière très positive l’engagement des cultes dans la démarche de formation à la fois pour les sacrificateurs israélites et pour les sacrificateurs musulmans, la nécessité de renforcer les contrôles pour vérifier l’application de l’ensemble de ces règles. Il faut tout mettre en œuvre pour que les pratiques, du libre choix des personnes, puissent être mises en œuvre, c’est-à-dire soit la zakat (aumône) à la place de l’abattage ou la pratique de l’achat de bêtes entières ou de morceaux déjà abattues Hâlal. Les musulmans de France sont très attachés à l’acte symbolique de l’Aïd.

M. Jérôme BIGNON demande ce qu’il en est de la normalisation.

M. l’Aumônier chef Arbi estime que chaque acteur doit rester dans son domaine de compétence. La fatwa est un avis juridique, pris à un moment donné pour répondre à une situation donnée. La définition de la norme revient strictement au religieux, la formation professionnelle des sacrificateurs revient au religieux et aux professionnels. La norme serait le substrat sur lequel concevoir un véritable segment de marché et certifier le Hâlal. Le Hâlal représente une proportion de plus en plus importante, qui peut amener certaines unités de production à vouloir faire une production spécifique peut être coûteuse. Les trois mosquées doivent rester le pivot central du religieux, étendre leurs prérogatives dans la délivrance de classification. La norme n’est qu’un projet, l’AFNOR n’est pas saisie officiellement pour pouvoir répondre à cette attente. Si l’on souhaite réduire les inconvénients inhérents à l’Aïd el-Kébir, il faut remettre en exergue une notion essentielle : la confiance du consommateur musulman. Des fatwas émises par les religieux pourraient autoriser de transposer cet acte par un autre sacrifice. Aujourd’hui, si l’on prive les consommateurs musulmans au quotidien, et a fortiori le jour de cette fête, on ira vers un blocage.

Crédit photo



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (39 commentaires)

  1. bidar    

    l’ arabie séoudite est trop loin pour savoir ce qui se passe dans nos abattoirs mais nous nous avons un gros problème au niveau des mosquées qui nous representent puisqu’elles acceptent presque toutes l’abattage mécanique pour les volailles.
    C’est une machine qui coupe la tete du poulet et le sacrificateur est présent pour voir si tous les poulets passent bien sur la machine. Dans un abattoir près de chez moi 90% du halal est mécanique.
    Ce qu’il faut savoir, c’est que le vrai halal demande beaucoup plus de manutention il faut 2 à 3 sacrificateurs pour que la vitesse de la chaine soit correcte voila pourquoi les abatttoirs ont tendance a utiliser les machines.

    1
  2. Kamel    

    Assalem Aleykoum,

    Sait on combien d’abattoirs de volaille il y a en France ?
    LA pratique de la guillotine était généralisée à ce point Bidar ?
    J’ai lu qu’il y a des abattoir où l’abattage est mécanique et qu’en plus il y avait une K7 qui tourne en continu avec la formulation du Tekbir !

    Saha Ftourkoum
    Fraternellemnt
    Kamel

    2
  3. bidar    

    kamel
    Il faut consulter le journal algerien qui a fait une enquête a propos des magouilles dans le halal et surtout dans le poulet si tu veux l’adresse de l’article je peux te la chercher

    3
  4. Marcelhamid    

    Pourquoi les gens en général sont hyper scrupuleux sur les colorants, conservateurs, etc que contiennent leurs aliments (et vérifient qu’ils sont bien bio ! quitte à faucher des champs entiers) alors que 80% des musulmans avec qui je discute se fichent royalement de la réalité ou non de la halalité de ce qu’ils mangent dans leur assiette (si ya marqué halal, c’est à lui la faute !) ?

    http://www.ddmagazine.com/681-alimentation-biologique-sante-guide-dachat.html

    4
  5. rezgui    

    assalamou alaicom

    l’aumônier Arbi a précisé que la formations des sacrificateurs revient aux religieux et aux professionnels, mais malheureusement à l’issu du grenelle de l’animal ce qui est décidé est : ce sont les professionnels et les associations de protection animal qui vont s’en charger. en gros chaque sacrificateurs va subir un lavage de cerveau pour qu’il accepte l’étourdissement. et ainsi de suite l’étourdissement au préalable va devenir en France la règle générale, bien que la loi française ne l’impose pas aux musulmans.

    Je pense qu’il n y a pas plus clair que ça, il faut agir, car se sont les gros industriel qui ont les moyens d’investir qui vont tacher de réussir cette stratégie et ils en sont les premiers gagnants.

    Il faut agir, si vous voulez Agir contactez moi ainsi que l’équipe d’ASIDCOM:

    asidcom@wanadoo.fr
    grenoble@asidcom.fr
    http://www.asidcom.com
    c’est au consommateur musulmans de décider pour son Halal

    Marcelhamid, évite s’il te plait de tenir des propos qui nuit énormément aux musulmans. je ne suis pas du tout d’accord avec toi que 80% des musulmans se fichent de manger halal. le vrai problème, c’est qu’ils sont coincé et qu’il n’ont pas d’autre solution. C’EST POUR çA QU’IL FAUT AGIR ET TROUVER DES SOLUTIONS. tous les musulmans doivent se mobiliser.

    bon Seyem
    Assalamou alaicom wa Rahmatou Allahou Wa Barakatouhou

    5
  6. Lune    

    Marcelhamid es-tu sûr de discuter avec des musulmans qui sont soucieux de se comporter en tant que tel?

    6
  7. Lune    

    Marcelhamid des « musulmans » qui boivent de l’alcool tu en trouveras aussi.
    On hérite pas de l’Islam. On respecte les obligations et les interdits religieux autant qu’on peut et on peux être concidérer comme un musulman. Musulman qui veut dire: soumis. Soumis à quoi? Aux injonctions divine.

    7
  8. rezgui    

    désolée

    le mail est plutôt : grenoble@asidcom.com

    assalamou alaicom

    8
  9. Lune    

    Syllogisme:

    On te demande de te soumettre à 5 choses pour qu’on te considère soumis.
    1. Attesté de l’unicité d’Allah
    2. Faire 5 prières oar jour
    3. Jeûner le mois du ramadan
    4. Faire le pélerinage à la Mecque si tu en as les moyens
    5. Donner annuelle une partie de ton capitale aux pauvres

    Marcelhamid je te pose une question?

    Si tu n’atteste pas de l’unicité d’Allah
    ou ne fais pas 5 prières quotidiennement
    ou ne jeûne pas le mois de ramadan
    ou ne fais pas le pélérinage alors que tu en as les moyens
    ou ne donne pas une partie de ton capital

    Peux-tu dire que tu es soumis?
    Si tu es honnêtes tu me répondras non. Tu n’es pas soumis parce que tu ne remplis pas les 5 conditions mentionnées dans le prémisse.
    Donc tu concluras que tu n’es pas soumis. Or soumis en Arabe se traduit par : Mmusulam tout simplement.

    9
  10. Sayfulislam    

    as salamu alaykum,

    Ca ressemble à une partie de ping pong où le musulman fait office de balle.
    Les officiels musulmans se cachent derrière des fatwas éditées en arabie par des imams bien que connaissant parfaitement les textes islamiques ne connaissent rien du contexte français. Les commerçants eux se cachent derrière les fatwas saoudiennes qui sonnent comme un chèque en blanc (sans voulor faire de vilain jeu de mot avec le mot shaykh/chèque).
    Le meilleur moyen d’avoir du halâl est de passer par des structures locales et éviter l’intermédiation.

    En aparté: http://www.123cacher.com/fr/manger-cacher/beth-din.html
    Ce n’est pas un exemple en soi mais juste pour montrer que certains ‘peuples’ avec des contraintes plus élévées arrivent à s’en sortir alors que d’autres non. Pourquoi ?

    10
  11. rezgui    

    assalamou alaicom

    Sayfulislam

    peux tu s’il te plait nous expliquer concrètement ce que tu veux dire par « des structures locales », autour de moi, il y a énormement du monde qui cherche un moyen pour avoir de la viande Halal mais les chose sont tellement compliquées. alors j’aimerai leur transmettre ton idée.

    baraka Allahou fik

    assalamou alaicom

    11
  12. Kamel    

    Asslame Aleykoum,

    Pour manger halal, y a un nouveau site, peut être en avez vous entendu parler, http://www.wassila.fr, c’est casino qu’il le met en place peut être qui a des choses à faire à partir de ce qu’il propose ?
    Pour une fois que nous avons la possibilité de trier les produits halal ?
    Allah ou 3alam; mais c’est peut être une opportunité qui est offerte aux musulmans de s’exprimer comme disait Rezgui ?

    Saha Shourkoum
    KAmel

    12
  13. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Oui, nous sommes au courant et un article est prévu à ce sujet.
    Wassila ne permet pas de savoir que c’est halal contrairement à ce qu’affirme Casino. Wassila permet de savoir qui fournit les produits. Or il y a là une grande confusion préjudiciable pour le consommateur puisqu’on lui fait croire que c’est halal alors que rien ne l’atteste. On confond traçabilité et halal. Casino a voulu aller trop vite : ce qui devrait être une première étape devient une finalité. Cette étape est très importante et il faut reconnaître que l’initiative est très bonne. Mais il faut dénoncer cette confusion : on n’a pas le droit de dire aux consommateurs que c’est halal alors que c’est juste tracé.
    Bref, super projet qui tourne au vinaigre. Mais gageons que Casino rectifiera rapidement le tir, au risque de se griller et de perdre un avantage sur ses concurrents.

    13
  14. rezgui    

    assalamou alaicom

    oui tout à fait il s’agit là d’une première étape chez Casino. il me semble bien comprendre que le site Wassila parle bien de Traçabilité. mais ce qui m’a dessus c’est le fait que cette traçabilité lui manqué l’indication des techniques utilisées pour l’abattage. en fait c’est ça qui défini pour chacun de nous, selon ses conviction, si la viande et Halal. mais il faut être conscient que le travail d’investigation à faire est énorme. par contre le seul avantage de ce site que je voix à l’heur actuel c’est qu’il ouvre le dialogue entre le consommateur et le groupe Géant. je pense c’est à nous et Allahou Alam de leur exiger via ce site du vrai Halal. de dénoncer les certificateurs non sérieux qu’on trouve sur leur site…etc

    IL FAUT AGIR

    assalamou alaicom

    14
  15. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Rezgui,

    Lisez ceci : http://www.wassila.fr/Dispositif-de-qualite.html. Casino affirme très clairement qu’ils ne vendent que des produits halal. Wassila est certes un site de traçabilité mais c’est aussi et surtout une vitrine. Or que voit-on dans cette vitrine : que des produits tracés sont présentés comme halal. C’est une confusion particulièrement dommageable, car c’est un blanc-seing donné aux entreprises qui promeuvent le faux-halal. Il fallait pour Casino s’en tenir à ce qui a été fait – et qui est une grande avancée – et non affirmer ce qui n’a pas été fait. Casino affirme ce qu’elle ne fait pas : garantir le halal. Casino garantit la traçabilité et garantit que les entreprises à qui Casino a acheté ces produits lui ont dit « Nous faisons du halal ».

    D’ailleurs, je suis très étonné qu’Asidcom ait publié un article qui tait cette confusion. Vous allez jusqu’à écrire : « Pour que le commerce ne soit pas l’art de tromper, les consommateurs doivent être exigeants et responsables » et vous concluez « Ensemble disons leur que nous ne voulons pas du faux vrai Halal ». Alors qu’Asidcom est très exigeant, voire intraitable sur la question du faux-halal, c’est le silence complet sur ce qui, je suis sûr, vous a sauté comme moi aux yeux. Comment pouvez-vous « relever l’avantage » (et il faut le relever) et taire cette confusion, encore une fois particulièrement préjudiciable ? Nous n’avons pas le droit de nous satisfaire de ce qui est fait simplement parce que c’est fait (et, cela, ce n’est pas ne pas reconnaître les avancées).

    15
  16. rezgui    

    assalamou alaicom

    Al-Kanz, je crois vraiment là qu’il y a un mal entendu

    d’abord, personellement j’ai compris qu’il s’agit de traçabilité, dès le départ et je ne suis pas allez voir plus loin, et si vous affirmez qu’il prétendent que c’est du Halal, je suis alors d’accord avec vous qu’il s’agit bien dune confusion.

    par contre à propos de vos citations du site de ASIDCOM, elles dénoncent justement le travail incomplet de casino. car nous étions scandalisés par la présences du nom de tout types de certificateurs sur ce site.

    assalamou alaicom

    16
  17. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Autant pour moi. Il m’avait semblé lire autre chose début septembre. Je retire ce que j’ai dit.

    17
  18. Rachid    

    As-salâmu ‘alaykum,

    Ce site wassila.fr n’est qu’un gadget marketing et constitue simplement un os qu’on donne à ronger aux moins exigeants pour les déculpabiliser.
    Comme le souligne si justement Al-Kanz il y a une confusion regrettable entre la traçabilité sanitaire auquel est soumis n’importe quel produit et la traçabilité que je qualifie de « religieuse » auquel aucun produit n’est soumis.
    Il n’y aucune garantie concernant le fait que les produits commercialisés au sein des magasins Casino soient réellement licites sur le plan islamique.
    Sur les 14 organismes de « certification » mentionnés sur le wassila.fr est-ce qu’un seul est capable de nous fournir son référentiel et ainsi expliquer aux consommateurs ce qu’il entend par « halal » et quelles sont ses procédures ?
    Par exemple M. Kriouche responsable de la SFCVH qui a déjà eu droit à deux articles concernant ses « méthodes » dans le journal algérien « Le soir d’Algérie » et dans le magazine français « Marianne » peut-il nous expliquer comment se fait-il que malgré le fait qu’il prétende sur son site web au point 4 de son « droit de réponse » que l’article du journal algérien est totalement faux et qu’il dispose de nombreux contrôleurs bien rémunérés et déclarés aux organismes sociaux on n’en trouve aucune trace sur les sites d’informations financières et juridiques?
    Lorsqu’on se rend sur le site manageo.fr qui est une référence en la matière et qu’on consulte la fiche relative à la SFCVH : http://www.manageo.fr/fiche_info/415223544/16/soc-francaise-controle-viande-hallal.html
    on constate que la SFCVH ne dispose d’aucun salarié. Comment M. Kriouche peut-il faire contrôler des dizaines de sites en France et en Belgique sans avoir aucun salarié? J’aimerai bien qu’il nous éclaire sur ce point ô combien crucial mais à chaque fois que j’ai essayé de discuter avec lui il détournait le sujet en renvoyant la balle vers l’IMMP ou en me raccrochant au nez ou carrémént en m’insultant et me menaçant.
    D’ailleurs M. Kriouche vient lui aussi de se lancer récemment dans le « foie gras halal » (sic) en « certifiant » les produits de la société Auguste France.
    Al-Kanz j’ai quelques sujets d’articles susceptibles de vous intéresser. Quelle est la ligne éditoriale de votre site s’il vous plaît?

    18
  19. Kamel    

    Assalem Aleykoum,

    Je suis allé voir à l’adresse que vous donnez – http://www.wassila.fr/Dispositif-de-qualite.html – Et j’ai trouvé ceci : « l’industriel fabrique, l’organisme certifie, Casino commercialise ».
    En toute honneté il n’y a pas de confusion ! c’est très clairement doit, non ?
    Donc en aucun cas CAsino assume la certification au contraire voilà ce qui est dit dans la rubrique :
    http://www.wassila.fr/Liste-des-OCVH.html

    On parle de l’organisme « Leur responsabilité est double :

    * Contractuelle, vis à vis de l’industriel qui le rémunére pour sa prestation
    * Morale, vis à vis de la communauté de consommateurs de produits halal.

    En plus ils mettent ceci en bas de page :
    Si vous avez des commentaires à faire sur ces organismes, veuillez nous les faire parvenir en renseignant le formulaire dans la rubrique « Contactez-nous ».

    Donc c’est quand même à nous de nous mobiliser et de leur faire remonter nos remarques en assumant notre devoir de consommateur.
    Ma binatna le Halal c’est la véritable foire, chacun certifie ce qu’il veut pourvu qu’il y ait de l’argent à la sortie, mais encore une fois la responsabilité doit être assumer par NOTRE communauté et non rendre responsable Casino qui dit bien que son métier c’est de vendre en rendant la compétence de certification aux seuls organismes, au contraire , je pense qu’il faut profiter de cette perche qui nous est tendu et leur apporter des arguments non pas pour démolir ce qu’il tente de faire pour le plus grand bien de leur portefeuille mais aussi pour NOUS.

    Je suis aussi allé voir le site d’Asidcom, il n’ensence pas CAsino, au contraire il est dit sur le site qu’ASIDCOM reste vigilant et attende de voir le travail qui va suivre.
    Question y a t il qqn qui a demandé à Casino de visiter un de ses fournisseurs, vous Al Kanz ou qqn d’ASIDCOM par exemple ?
    Pour finir j’ai bien compris aussi qu’il s’agit d’une étape, au risque de déplaire à Al Kanz !

    Allah est témoin des coeurs et de l’intention des hommes, Al Hamdoulilah !

    Allez M3a Salem, Saha Ftourkoum
    Kamel

    19
  20. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Rachid,

    S’agissant du droit de réponse de M. Kriouche, le voici : http://www.sfcvh.com/droit_de_reponse_kriouche/
    et pour l’enquête du journal algérien Le Soir, le voici : http://www.cfcm.tv/2006/06/26/dossier-de-presse-sur-la-viande-halal/

    Kamel,

    Vous êtes sérieux ? Le marchand vous dit : « Je vous vends des produits que mes fournisseurs affirment être halal. Mais, c’est à vous de faire le travail de vérification. Et pendant ce temps évidemment je continue à affirmer que c’est halal ».

    Casino n’a pas le droit d’affirmer que c’est du halal, en sachant que tout n’est pas net. Casino n’aurait pas idée de vendre dans son rayon bio des produits contenant des OGM. Ca ferait un tel scandale !
    Non, Kamel, ce n’est pas, dans ce contexte, aux consommateurs de faire le travail de Casino. Et si Casino avait voulu apporter sa pierre à l’édifice, le groupe aurait dû s’abstenir d’affirmer vendre du halal.

    Casino n’assure pas la certification, mais Casino assure vendre du halal et n’hésite pas à le dire haut et fort comme dans cette pleine page achetée dans Le Courrier de l’Atlas (6 000 euros HT la page) : http://img144.imageshack.us/my.php?image=casinohalalcourrieratlacx3.jpg. Et y a vraiment que les musulmans pour trouver cela normal. On se moque d’eux et eux sourient et trouvent cela normal et même bien.

    Cette initiative aurait été très bien et je l’ai même saluéeet j’étais très enthousiaste et j’étais prêt et disposé à la soutenir et à en faire la promotion, jusqu’à comprendre qu’on faisait passer une étape pour une finalité, et qu’on confondait volontairement halal et traçabilité. Ce n’est pas une perche, Kamel, en l’état, c’est un cadeau empoisonné.

    Sorray,

    Casino ne nous a pas attendu. Ils savent très bien qui ne sont pas clairs. Le problème ne se situe pas dans la capacité à déceler les voyous. Le problème ici est d’avoir initié une action et de communiquer sur autre chose en faisant croire qu’ils ont fait plus.

    20
  21. Sorray    

    Assalem,

    Je voudrais poser une question :
    D’accord, CAsino met un « truc ou gadget » comme on veut , mais la question est quand même de taille : Pour que l’on puisse accuser Casino de nous tromper il faudrait qu’il y ait un REFRENTIEL CLAIR ET CONSENSUEL que Casino aurait délibérement enfreint, hors il n’y en a pas ?
    Mais le problème est qu’il n’existe aucun consensus sur ce que doit être le HALAL. AL Kanz vous devriez faire un sondage pour connaitre quels sont les CRITERES qui font qu’une chose est halal; et là nous serions surpris !
    Alors pourquoi demandé à CAsino quelque chose que NOS REPRESENTANTS de l’Islam ou nous même ne sommes pas en capacité de fournir. Et en plus de tenir rigueur à Casino pour ce qu’ils font, il faut que l’on arrête de dire que c’est toujours la faute des autres, n’oublier pas Allah ita3ala, à dit  » que chacun est responsable de son nefs ! »

    Et je redis qu’il faut venir en aide au frère et non pas tirer sur son initiative qui n’est qu’une étape d’après ce qui est dit ! Il est simple de vérifier, Casino dit que dans leur rayon tout les produits dit Halal sont OBLIGATOIREMENT certifiés par un organisme , prenons les aux mots !

    Prions Allah afin qu’Il nous guide et nous préserve de notre Nafs !
    Saha Ftourkoum
    Soraya

    21
  22. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Soraya, relisez tous les commentaires. Vous avez vraisemblablement manqué l’essentiel.

    22
  23. Sorray    

    Salem,
    Quel est l’essentiel, si vous voulez dire que CAsino escroque notre communauté, la responsabilité de ces propos vous incombe !
    Dommage de voir que jamais nous trouverons les moyens de nous entraider, c’est une véritable malédiction qui frappe la communauté de notre cher Prophète -SWASL- L’envie et la jalousie, navrant et rès dommageable.

    Votre soeur
    Sorraya

    23
  24. bidar    

    tracabilité érroné sur wassila.fr
    Voici ce que j’ai écrit au site Wassila pour leur prouver qu’au niveau de la tracabilité tout est du bidon
    « informations erronées sur votre site les viandes fraiches ne sont pas fabriquées sur le site du neubourg,il suffit de lire l’etiquette mais a la ferté Bernard le numéro sanitaire en fait foi deuxiement la mosquee d’evry et MCI n’assure aucun controle visuel au niveau de la fabrication »
    Comme je l’ai expliqué a Bouzid le chargé d’affaire halal chez Casino, il n’y a aucun controleurs de la mosquée de paris a la ferté Bernard le site de fabrication de la viande fraiche de Casino.Deuxiement le site d’abattage varie il peux provenir de 4 sites Socopa guimgamp/Coutances/le neubourg et Gacé . Je peux affirmer cela puisque j ai travaille dans l’un de ces abattoirs et nous envoyons la viande a la ferté Bernard pour cette fabrication.

    24
  25. Kamel    

    Salem,

    Excusez moi chère soeurs et frères, mais n’y a t il pas confusion des missions ?
    Nous demandons à Casino d’assumer le travail du CFCM ou la fonction de théologien en nous donnant des produits halal sur une base qui n’existe pas juridiquement j’entends. Est ce vraiement leur fonction ?
    Comment demander quelque chose à une grande enseigne comme Casino mais pas seulement, les Carrefour, les Auchan et même Leclerc n’en sont pas du reste, donc demander une chose que nous même ne sommes pas capable de GARANTIR pour nous même ?
    Bidar évoquait l’enquête du Soir d’Algérie et bien là chers frères, le journaliste, disait que 80 % de la viande vendues dans NOS BOUCHERIES, tenues par des gens de NOTRE COMMUNAUTE n’ETAIT PAS HALAL ! Et là c’est la faute de QUI, dites le mois et soyons franc, sans jeux de mots ?

    Pour ma part tant que nous n’aurons pas des autorités religieuses qui assument leur devoir en donnat UNE FOIS POUR TOUTE un cahier des charge commun à tous et que la grande distribution puisse elle aussi s’en approprier et bien c’est pas la peine de sans prendre à la Grande Distribution notamment CAsino sous pretexte que c’est quelqu’un de chef nous qui conduit le halal chef Casino.
    Bidar, M. Bouzid n’est pas CHARGE D’AFFAIRE comme tu le dis mais chargé de mission.
    Ce qui me désole c’est de voir que dans les propos, qui sont tenus parfois ici, une tentative de faire croire que ce frère est corrompu, je l’ai aussi rencontré sur le Stand de Casino au Bourget et effectvement, il a expliqué aux personnes présentes ce qu’il voulait faire notamment impulser une démarche qui consiste à responsabilisé le consommateur.

    Voilà chère soeur, chers frères en espérant n’avoir bléssé personne par mes propos durant ce mois sacré de ramadhan.
    En attendant, je vous souhaite Saha Ftourkoum
    KAmel

    25
  26. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    On ne demande pas à Casino ou à toute autre enseigne de faire le théologien. On demande à Casino de ne pas affirmer vendre du halal quand Casino sait que ce qu’il y a dans ses rayons n’est pas hala. C’est si difficile à comprendre ? Voilà ce qu’on lit sur le site wassila

    Infos qualité
    Qui dit que c’est HALAL ?
    Voilà la solution que propose aux consommateurs le Groupe Casino, la traçabilité des produits par un accès direct aux informations qui permettent d’apporter la preuve de la certification.

    Si c’est pas de la confusion, ça…

    Quant à faire passer M. Bouzid pour un corrompu, personne ici ne l’a fait et personne ne le fera. Merci d’élever le débat.

    26
  27. bidar    

    Voila ce que dit Casino sur son site « Casino procède à des visites inopinées chez tous les industriels qui le fournissent en viande halal ou en plats ou produits à base de viande.
    Ces visites s’accompagnent d’un contrôle sur le terrain des documents administratifs (convention industriel / OCVH, nom du contrôleur, carte de sacrificateur, registre de contrôle).
    La présence du contrôleur est aussi vérifiée (personnel de l’entreprise ou mise à disposition)
    Nous le savons tous grace a tous les freres qui travailllent sur le terrain comme controleurs AVS,MCI,etc……….que les mosquees d’evry ou de Paris n’ont aucun controleur sur le terrain .Il ya des sacrificateurs avec des cartes de ces mosquées.

    Pour ce qui concerne leurs visites inopinées c’est du bidon puisque chaque personne voulant se rendre dans un abattoir doit prevenir l’abattoir de sa visite surtout pour un client comme Casino. J’ai assisté a plusieurs visites de gros clients comme Carrefour ou Mac Donald et je vous assure tous est du cinéma
    Avant la visite l’abattoir est nettoyé de A à Z et les opérateurs sont prévenus du passage.

    27
  28. Kamel    

    Salem,

    Bidar pourquoi ne donnerais tu pas le nom de l’abattoir où tu travail mais faut qu’il corresponde avec l’un de ceux qui sert à amener des produits à CAsino comme ça tu peux t’entendre avec M. Bouzid et procéder à un ‘flag’ non ?!
    Tu as raison y a rien de telle que le concret.

    Salem, saha Four !
    Kamel

    28
  29. bidar    

    Kamel merci pour ta proposition mais j’ai déjà fait part de cela a M. Bouzid qui ne peut rien faire quant a la politique de l’abattoir et la politique de Casino en ce qui concerne le halal.
    M. Bouzid est parfaitement au courant du système des étiquettes halal collées par les d’abattoirs sans aucun contrôle des organisations.
    Que peut il faire face a un industriel comme Socopa La ferté Bernard le plus gros site de fabrication halal qui n’a aucun contrôleur sur le site a part le sacrificateur.
    J’ai discuté avec la responsable du halal chez Socopa qui m’a inventé une histoire a dormir debout en me disant qu’elle avait mis en place des contrôleurs dans chaque équipe alors que c’est a l’organisme de contrôle (mosquée d’evry) de faire cela. Bien sur quand je contacte la mosquée evry aucune réponse.

    Ce dont on a besoin ce sont des personnes sur le terrain capable d’avoir un pouvoir face a l’industriel
    Je te cite un exemple lors de mes débuts dans la fabrication de viande halal pour Mac Donald du Maroc, ,j’ai refusé un box de 800 kg car il y avait eu mélange d’une vache assommée dans le lot et bien figure toi que le directeur en personne est venu voir le petit sacrificateur/contrôleur dans l’abattoir pour me supplier de faire partir ce box a destination du Maroc. J’ai refusé bien sur et depuis il m’a toujours respecté.
    Ce n’est pas Mister Bouzid de son bureau qui va pouvoir faire ce type de contrôle si il constate que cela n’est pas fait par l’organisme de contrôle.
    Afin d’éviter ce genre d’incident nous avons alors mis en place dans l’abattoir un système informatique d’identification des bêtes halals qui si une bête non halal entrerait par erreur dans un lot halal alors il y a blocage et il est impossible maintenant d’avoir ce genre d’accident.
    Il faut un nombre élevé de contrôleur halal pour éviter les erreurs surtout en ce qui concerne les abats halals. Ce qu’il faut savoir c’est que de temps en temps il arrive qu’au cours d’une série de sacrifice halal ils nous arrive d ‘assommer une bête car elle tombe dans le piège et ne veux pas se relever alors pour éviter la souffrance nous l’assommons.
    Mais a cause de cela il faut suivre cette bête assommée qui est identifié non halal
    Le problème survient de l’identification des abats et depuis 3 ans il n’y a plus de traca sur les abats ce qui est dommage alors il faut vite courir d’un bout a l’autre de l’abattoir pour demander a celui qui récupère les abats de mettre de coté cet abat, un truc de fou quant on est mal organisé est lorsqu’on est seul
    Bon tous cela est un peu technique mais il faut vraiment passer une bonne semaine dans un abattoir pour se rendre compte du nombre de contrôleurs a mettre en place et la les organisations de contrôle non pas faute de moyens mais par souci de gain ne veulent pas mettre le nombre suffisant de contrôleurs. Quand j’entend AVS me dire nous mettons 4 a 5 contrôleurs pour faire tel type de travail cela me fait sourire et au fil du temps de cinq on tombe a 2 puis a 1 car il ya un manque de contrôleurs a cause des faibles revenus, des horaires et du kilométrage. Bien sur AVS reste une des organisations la plus sérieuse a mon avis sur le marché du halal grâce au dévouement des contrôleurs mal payés.

    29
  30. Lune    

    Ce n’est pas rassurant tout ça! Le seul moyen d’être sûr c’est de la faire soi-même.

    30
  31. Kamel    

    Salem,
    A quant une véritable définition de ce que l’on entend par HALAL ?
    Tout est appriori halal sauf ce qui est interdit !

    Allah ou alem
    Saha Ftourkoum
    Kamel

    31
  32. bidar    

    Kamel tu poses la bonne question moi je dirai quel halal voulons nous?
    Quand on prend par exemple AVS qui autorise l’electrocution des volailles ou des bovins après abattage et d’autres qui n’autorise pas ce genre de pratique il ya beaucoup de diffferences. Je vai te raconter une anecdocte du responsable de MCI qui a visité un abattoir en Angleterre et on lui avait demandé si on pouvait electrocuter les agneaux apres l’abattage. Et bien figure toi il a demander au veterinaire un papier attestant qu’après la saignée et l’electrocution l’animal etait encore vivant. Ils l’ont pris pour un fou et la je voudrai signaler que beaucoup de responsables de ces associations de controle ne sont pas compétants. J ai discute souvent avec des controleurs d’AVS qui affirment la même chose, leurs resposables imposent des choses ou prennent des décisions bizarre.
    Il faut que ces associations soient transparentes beaucoup de personnes avec qui je suis en contact demande a ce que les associations fournissent un document avec leurs procédures d’abattage avec ou sans electrochoc apres ou avant l’abattage c’est une solution.Pour le poulet par exemple certaines associations acceptent le passage des poulets dans un bassin electrifié qui étourdit le poulet.Je ne suis pas un expert au sujet du poulet mais egorger des poulets vivants c’est tres difficile et surtout a une cadence élever alors avoir recours au bassin est il halal?
    Par contre electrocuter des animaux apres l’abattage je suis contre car c’est pour avantager l’industriel afin de gagner du temps sur la chaine.

    32
  33. rezgui    

    assalamou alaicom

    ce n’est pas la définition du Halal qui nous manque, les fatwas sont là et en gros il y a trois points à savoir:

    – celles qui autorisent l’étourdissement, précisent que la raison d’une telle position est la possibilité d’épargner une souffrance à l’animal. Mais s’il s’avèrent que l’étourdissement cause une douleur à l’animal, il devient illicite de l’utiliser (il s’agit là surtout d’anciennent Fatwas)

    – des fatwas (plus récentes) qui interdisent l’étourdissement
    – les deux types de fatwas précédentes affirment qu’en cas de l’utilisation de l’étourdissement, l’animal doit être absolument vivant au moment de l’égorgement, et il y on a qui rajoute que la mort de l’animal doit absolument survenir suite à l’hémorragie et non sous l’effet de l’étourdissement.

    maintenant, il faut savoir comment ça se passe dans les abattoirs. pour ça il faut des musulmans responsables et engagés. il faut faire valoir notre droit pour pratiquer notre sacrifice. pour ça il faut des musulmans responsables et engagés. il faut défendre notre abattage rituel. pour ça il faut des musulmans responsables et engagés. il faut organiser notre abattage. pour ça il faut des musulmans responsables et engagés…………..il ne faut pas acheter du faux Halal. pour ça il faut des consommateurs musulmans responsables et exigeants!!!!!!!

    assalamou alaicom

    33
  34. bidar    

    rezgui as tu deja visité un abattoir de volailles ?
    et que penses tu de l’etourdissement des poulets?
    car certains abatttoirs postent une personne apres le bassin pour voir si l’animal est toujours vivant c’est toujours mieux que de poster un musulman apres le disque pour verifier si les poulets sont bien passes par la machine.

    34
  35. rezgui    

    assalamou alaicom

    du point de vu de bien être animal l’abattage mécanique est inhumain, car l’étourdissement des poulets n’est pas toujours efficace, et des poulet puissent passer sur la lame en pleine conscience, sans être tout à fait abattus.

    l’étourdissement des poulets dans un bain électrifié est déclarée non conforme au bien être animal par la dernière proposition modificative de la Directive 93/119/CE relative à la protection des animaux lors de l’abattage ou de leur mise à mort. cependant cette méthode est quant même sauvegardée pour des raison économique. c’est très hypocrites. au nom de bien être animal on introduit l’étourdissement des poulets, puis pour des raisons économiques on sauvegarde ce qui est mauvais pour les animaux. si vous voulez mon avis, les abattoirs ou les poulets sont accrochés par les pattes tête en bas ne sont pas du tout adaptés à la cause de l’animal. la souffrance, sans parler de l’élevage et du transport, commence au moment de l’accrochage du poulet par ses pâte, et ensuite chaque poulet, selon ces chances voit sa souffrance se terminer à n’importe quel endroit de la chaine: au niveau du bain électrifié, au niveau de la lame ou entre les mains du sacrificateur et même au moment de son plumage. (il des film sur internet qu’on peux regarder sur ce genre d’abattoir)

    les musulmans ne sont pas obliger de participer à ce système dont l’animal est considéré comme une matière première pour la production. d’autre types d’abattoirs existe, c’est vrai que ça va moins vite, le viande peut revenir un peu plus cher, mais au moins on assume notre mission d’homme vicaire de Dieu sur la terre. ça nous poussera à manger moins de viande, ce qui est mieux pour la santé, l’environnement et notre spiritualité.

    c’est ce dernier type d’abattoir que j’ai déjà visité, il s’agit des abattoirs ( ou plutôt salle d’abattage pour une consommation local avec des cônes).

    pour finir j’ai une petite question: pouvez vous m’expliquer comment un opérateur distingue, après le bassin, les poulets étourdis inconscients des poulets morts, surtout dans les abattoirs à haute cadences?

    assalamou alaicom

    35
  36. Tarik    

    SalamOalaykoum Wa RahmatouAllah wa Barakatou’ouh

    Merci Al Kanz pour vos informations précieuses, je tombe des nues, maintenant que je connais la vérité, il est temps de faire partager

    Barak’Allah oufikoum
    Continuez!

    36
  37. Norme halal AFNOR : “les racketteurs n’y ont pas leur place”    

    […] l’abattage rituel quotidien de celui de l’aïd al-kebir est nécessaire * Quatrième partie : “Les Saoudiens ne savaient pas qu’il s’agissait d’un abattage mécanique” M. Christophe MARIE rappelle qu’une charte a été élaborée lorsque M. SARKOZY était ministre […]

    37
  38. Al-Kanz    

    as-salâmu ‘alaykum

    Kamel,

    Il n’y a pas besoin de se mettre d’accord sur une définition sur le halal, quand le haram est très clair. Et Casino sait très clairement qu’il y a des produits non halal dans les produits vendus dans son rayon boucherie.

    38
  39. KFC non halal : le réalisateur revient sur la censure de M6    

    […] Lors du Grenelle de l’animal, Kamel Kabtane, recteur de la mosquée de Lyon, affirma que « Les Saoudiens ne savaient pas qu’il s’agissait d’un abattage mécanique ». 2- Frédéric Freund, directeur de l’OABA, écrivait hier sur Al-Kanz, que […]

    39

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE