Halal : du journalisme approximatif, et fâcheux

Par Al-Kanz

Si le halal fait depuis plusieurs mois régulièrement l’objet d’articles dans la presse, il est rare de trouver des papiers bien écrits, c’est-à-dire sans erreur ni approximation. Non que les journalistes qui traitent du sujet soient incompétents, le problème est ailleurs. On ne creuse pas vraiment, on compulse les articles parus dans le passé et […]

Si le halal fait depuis plusieurs mois régulièrement l’objet d’articles dans la presse, il est rare de trouver des papiers bien écrits, c’est-à-dire sans erreur ni approximation. Non que les journalistes qui traitent du sujet soient incompétents, le problème est ailleurs. On ne creuse pas vraiment, on compulse les articles parus dans le passé et on répète les bêtises déjà écrites, et souvent répétées. Les deux pages publiées dans le numéro de mai du magazine Ça m’intéresse sont à cet égard emblématiques de ce tropisme qui frappe la majorité des journalistes qui se penchent sur la question.

Hier, L’Indépendant publiait un article sur le halal. Plus les précisions suivantes.

certification halal

On y apprend que les certifications de la mosquée d’Evry et de celle de Paris sont parmi les plus sûres. Ou comment l’auteur de ces lignes trébuche lamentablement sur un sujet qu’il ne maîtrise absolument pas. Il n’a semble-t-il pas lu l’article de Warda Mohamed, dans le numéro de septembre 2010 de CB News, dans lequel Bernard Godard, grand défenseur du moribond CFCM et l’un des monsieur islam du ministère de l’Intérieur, affirmait très clairement que « les certifications de la mosquée de Paris et d’Évry ne sont pas sérieuses ». Il n’a surtout pas fait son travail de recherche et de vérification.

Plus embêtant pour l’auteur de ce papier, puisque ça contredit les dernières lignes dans laquelle il souligne justement le refus de l’étourdissement en milieu industriel : Évry et Paris autorisent très largement le recours à l’électronarcose, séduisant les industriels à la recherche de caution religieuse la moins contraignante possible, car la plus profitable. Chez les internautes, on dit « fail ».



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. agenaise    

    et on remarque bien qu’il est marqué « chaire », ce qui est une connotation évangélique, sorte de tribunedans laquelle se place le prêtre… et non « chair »

    1
  2. Oum Hilal    

    Assalam alaykum wa rahmatullah

    J’allais faire la même remarque qu’agenaise.
    Akhi d’Al Kanz, vous savez vous montrer beaucoup plus incisif, vous êtes bien compréhensif cette fois quand vous dites : « Non que les journalistes qui traitent du sujet soient incompétents, le problème est ailleurs. On ne creuse pas vraiment, on compulse les articles parus dans le passé et on répète les bêtises déjà écrites, et souvent répétées.  »
    N’est-ce pas de l’incompétence que de ne pas se documenter réellement sur le sujet, que de répandre les bruits de couloir et compiler les dires des uns et des autres sans s’assurer de leur authenticité ? Je dirais que si, cette faute d’orthographe de débutant est révélatrice de leur incompétence.

    La « chaire en est plus saine », qu’en est-il du minbar de ceux qui certifient sans contrôler ?

    Wassalam

    2
  3. Oum Hilal    

    Désolée, oublié de cocher la case « suivre la discussion ».

    3
  4. Karine Lamy    

    Salam,

    Justement, ici au Québec, vient de paraître un article sur l’abattage halal…
    http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/national/201106/12/01-4408558-produits-halal-en-plein-essor-un-marche-de-632-milliards.php

    On y apprendre que l’abattoir où sont sacrifiées les cailles utilise l’électrocution et  » Rien n’a vraiment changé, mis à part le boucher (obligatoirement musulman) et la guillotine (désormais en deux étapes). »

    Et cette viande est étiquettée et certifiée Halal et vendue dans les épiceries musulmanes…Si on électrocute de petites cailles…j’ose à peine penser comment est traiter le boeuf qui est, ici, certifié halal…

    Les compagnies non-musulmanes sont attirées par l’appât du gain et nous en sommes les victimes, que Dieu nous pardonne et nous guide!

    4
  5. karim    

    Salam,
    Moi je pense qu’ils en ont rien à faire du sérieux ou pas de leur article, c’est bien, ça fait du remplissage pour pas cher,les musulmans vont pas se plaindre (juste être confortés dans leur choix), les mosquées vont pas se plaindre, les abattoirs vont pas se plaindre, à la fin voila un article qui met « tout le monde d’accord », un bon truc sans polémique!
    Ils sont pas malins, la polémique fait vendre!
    Le halal, on en parle pour être à la mode, avec légèreté et détachement.

    5

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE