Grande-Bretagne : appel au boycott d’un organisme de certification halal

Par Al-Kanz

Halalgate. La découverte récente d’ADN de porc dans des produits certifiés halal met la Halal Food Authority face à ses manquements.

Halalgate. Après une année 2012 mouvementée pour l’organisme de certification britannique Halal Food Authority (HFA), 2013 commence très mal. La présence d’ADN de porc dans des desserts salés estampillés halal destinés à des prisonniers musulmans a de nouveau mis sur le devant de la scène la HFA et sa certification halal fondée sur un contrôle fantôme.

Le scandale de trop

Ce nouveau scandale est peut-être le scandale de trop : lundi, le Conseil des mosquées du Lancashire (LCM), dans le nord-est de l’Angleterre, a demandé qu’une enquête soit diligentée et a appelé à un boycott de la Halal Food Authority.

Tout en se félicitant de la réaction immédiate des plus hautes autorités du pays – Jeremy Wright, ministre britannique de la Justice, a non seulement fermement condamné cet impair, mais encore exigé le retrait des produits incriminés mis en cause et la fin de la coopération avec le fournisseur –, le LCM se dit profondément préoccupé par les fraudes nombreuses sur le marché du halal. Plus que jamais, selon le LCM, il est impératif de garantir aux consommateurs musulmans que les viandes qu’ils consomment sont véritablement halal.

Le LCM dénonce en outre très sévèrement les prétendus audits avancés par certains organismes de certification, comme c’est le cas pour la Halal Food Authority, laquelle certifie par ailleurs les viandes servies dans les écoles du comté de Lancashire. Salim Mulla, président du LCM, se dit « profondément choqué » tout comme l’ensemble de la communauté musulmane et invite les collectivités locales et les écoles du Lancashire au boycott des produits certifiés par la HFA jusqu’à ce « qu’une enquête plus approfondie soit diligentée ».

En attendant, M. Mulla demande aux autorités de se référer au cahier des charges halal émis par le LCM, lequel a été validé par trois-cents doctes du Lancashire. Et de conclure qu’en adoptant ces critères qui respectent les principes élémentaires qui régissent le halal, l’industrie agro-alimentaire mettrait fin aux fraudes et assurerait aux musulmans des produits véritablement halal.

Déni d’un certificateur bidon

De son côté, la HFA a mis un terme à son partenariat avec la société McColgan’s Quality Foods Ltd, qui commercialise les produits contaminés à l’ADN de porc. Une fois n’est pas coutume, l’organisme de certification rejette toutes les accusations sur sa certification plus que douteuse, et, affirme, non sans culot, dans un communiqué de presse disponible sur son site Web, avoir développé l’un des systèmes de contrôle les plus rigoureux qu’il soit.

Comme nous l’écrivions en 2010 à propos de la certification « halal » de Kellog’s, un industriel ne peut rêver mieux que la certification de la Halal Food Authority, puisque cet organisme supprime les contraintes qui régissent le halal. Il suffit alors au partenaire d’obtenir un certificat contre une somme définie avec la HFA pour pouvoir ensuite produire du « halal » comme bon lui semble.

C’est ainsi que l’abattage mécanique et l’étourdissement sont autorisés, la tasmiyah (dire « au nom de Dieu » au moment de l’abattage) non exigée et aucun contrôleur n’est dépêché sur site. La viande halal et la viande non halal, hormis le porc, deviennent de fait identiques. On comprend dès lors pourquoi la HFA a été choisie par KFC, qui en Grande-Bretagne comme en France, a frauduleusement commercialisé de la viande de poulet estampillée halal, alors même que les poulets n’étaient pas halal.

Ajoutons que la Halal Food Authority certifie d’autres grandes marques, telles Nestlé, Kellog’s, Mars, etc.

La Halal Food Authority au pied du mur

En 2012, plusieurs dizaines de savants musulmans ont publiquement appelé KFC à cesser de « flouer les musulmans ». Dans le même temps, nombre d’entre eux se prononçaient contre l’abattage mécanique et le recours à l’étourdissement. En France, craignant que ces pratiques frauduleuses ne la rattrapent, la société KFC a tout bonnement cesser de vendre du (faux) halal.

Cette fois, en Grande-Bretagne, l’affaire est prise très au sérieux ; si bien que le Muslim Arbitration Tribunal (MAT), un tribunal privé musulman, a décidé de mener sa propre enquête. Mardi 5 février, une lettre a été envoyée à la HFA pour l’inviter à assister aux investigations et, évidemment, à s’expliquer. N’hésitant pas à qualifier cet incident de « catastrophe », le MAT demande à la HFA de donner suite à sa lettre dans un délai de quatorze jours. L’absence de réponse de l’organisme de certification serait, selon Fiaz Hussain, membre du conseil d’administration de la HFA, un très mauvais message envoyé à la communauté musulmane. La HFA a pris acte de la demande du MAT, qu’elle affirme étudier.

En France, malgré plusieurs scandales retentissants, la filière de la viande halal n’est toujours pas sécurisée. La marque El Saada, par exemple, est emblématique de ce qui se passe sur le marché du halal : en 2011 quatre produits « halal » El Saada sur cinq analysés par un laboratoire indépendant contenaient du porc.

Pour se couvrir, la société Jouvin, propriétaire de la marque, épinglée quelques mois plus tôt par des journalistes de la chaîne de télévision belge RTBF (lire Du porc dans les produits halal Sebiane et Tahira ?), a décidé de faire appel à la certification de la mosquée d’Evry, une certification particulièrement accommodante. L’organisme de certification ACMIF-mosquée d’Evry, tout comme la SFCVH-mosquée de Paris, ne procède pas à des contrôles systématiques, permanents et indépendants. Le recteur de la mosquée d’Évry n’eut d’ailleurs guère de difficultés à confier au journaliste de France 24, Adel Gastel, qu’il faisait confiance à ses partenaires ; de même, Dalil Boubakeur, recteur de la mosquée partenaire de la société certificatrice SFCVH, fit au micro d’une journaliste de France 2, à la veille du mois de ramadan, un aveu absolument ahurissant : « Nous ne pourrons jamais garantir [le halal] ni par nos structures ni par nos mosquées ni par nos imams ni par nos sacrificateurs », concéda-t-il. Dont acte.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (5 commentaires)

  1. Smile    

    Salam,
    Findus retire ses plats pur bœuf car elle y a découvert de la viande de cheval…
    Herta n’avait rien retiré à l’époque de la découverte de porc dans leurs knakcis mytho halal

    Cela montre qu’il y’a deux poids deux mesures

    http://news.fr.msn.com/m6-actualite/france/viande-de-cheval-findus-retire-trois-plats-préparés-des-rayons

    1
  2. Har    

    Salam aleykoum,

    On voit bien la différence entre la France et la GB pour une affaire du halalgate !

    Il n’y a pas photo comme dirait l’autre !

    Wa aleykoum salam.

    2
  3. Mu2minatun    

    Salam Alaykum,
    Al hamduliLah avec mon mari on fait très attention à ce que nous mangeons et surtout si ce n’est pas Hmc wal hamduliLah.

    Je suis heureuse d’avoir quitté la France c’est vraiment sans regret!

    3
    • oumm ismael    

      As Salamou Aleikoum Mu2minatun !
      j’ai aussi comme projet de m’installer en Angleterre incha’allah et y fonder une famille d’ici quelques années . Puis-je avoir des infos sur les procédures a suivre ?
      (si c’est possible un article AL KANZ aussi Pourquoi pas ! )
      Barak’allahu fikoum !

      3.1
  4. Dafi    

    Salamualeikum,

    BarakaLahufik pour votre article, je vis en Angleterre, et dans mon esprit, HFA était correct, j’ai peut-être dû confondre avec HMC dans mes recherches, surtout si la soeur du commentaire précédent est convaincue de leur sérieux. HamduliLah, j’ai peut-être dû consommer une seule fois un produit de leur marque, mais je connais des personnes consommant des produits d’un de leur KFC, donc infirmation utile, hamduliLah.

    4

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE