spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Nicolas Sarkozy répond à Brigitte Bardot

Dans la même catégorie

Abattage rituel. Brigitte Bardot ne veut plus que l’abattage rituel puisse être réalisé sans que l’animal ne soit préalablement étourdi. Aujourd’hui, en France, les abattages casher et halal bénéficient d’une dérogation permettant que l’animal soit abattu à vif. Cela rend malade Mme Bardot qui depuis des années tente de convaincre Nicolas Sarkozy de mettre fin à cette dérogation. En vain. Malgré toutes les lettres envoyées personnellement à l’actuel président de la République, Brigitte Bardot peine à convaincre « son ami », comme ce dernier se définit. Plus rageant, Nicolas Sarkozy ne manque jamais de répondre à son interlocutrice, mais en bottant systématiquement en touche, ce qui ne manque pas d’énerver Mme. Bardot. Comme cette lettre dans laquelle Nicolas Sarkozy explique à Brigitte Bardot qu’une réflexion va avoir lieu, alors que ce sont des actes qui sont attendus.

Paris le 10 novembre 2009
Madame la Présidente,

Vous avez bien voulu attirer mon attention sur les conditions d’abattage des animaux, souhaitant rendre obligatoire l’étourdissement préalable avant le sacrifice des moutons et des agneaux sur le sol français.

Comme je m’y étais engagé, les rencontres « animal et société » ont abordé ce sujet entre les représentants des associations cultuelles, les représentants des associations de protection animale et ceux des filières économiques concernées. Un groupe de travail sur « la question animale et les libertés religieuses » réunira ces trois parties au cours du mois de décembre prochain.

J’ai demandé à ce groupe, auquel vous serez associé, d’examiner au cours de cette première réunion, la nécessité d’une expérimentation de l’étourdissement préalable à l’abattage des animaux.

Comme vous le savez, je souhaite que le statut de l’animal soit mieux défini. La défense du bien-être animal est essentielle et c’est ce défi que la France doit relever, en conciliant la préservation de notre patrimoine culturel et religieux et la protection animale.

Je vous prie de croire, Madame la Présidente, en l’assurance de mes hommages respectueux, et de mon amitié sincère.

Votre ami
Nicolas Sarkozy

Cette lettre a fait vivement réagir Mme Bardot qui s’est laissé aller à une verte citation adressée à « son ami », l’hôte de l’Élysée : « Ceux qui ne sont pas écœurés par ce qui est écœurant sont encore plus écœurants que ce qui ne les écœure pas. » Et paf !

Article précédent
Article suivant
- Publicité -spot_img

Plus d'articles

8 Commentaires

  1. « Ceux qui ne sont pas écœurés par ce qui est écœurant sont encore plus écœurants que ce qui ne les écœure pas. »

    Si on fait abstraction du personnage, cette phrase comprise dans un sens général est très jolie.

  2. As salâmou alaykoum,
    en disant: « préservation de notre patrimoine culturel et religieux », est ce que cela signifie que l’ Islam fait partie intégrante de la France (ou alors, j’ai rien compris)

  3. Assalam ‘alaykoum,

    Hormis Allah(swt) personne n’est à remercier, le combat ne fait que continuer. Et les surprises ne sont pas exclues, rien n’est acquis.

    Wa salam

  4. Ta réflexion est intéressante starstek mais, même en l’absence des Juifs, l’abattage rituel n’aurait pas été interdit car le lobby des fermiers (enfin ceux qui vendent surtout des ovins et bovins) aurait réagi contre cette mesure.

    En effet, les musulmans représentent une bouffée d’oxygène puisque nous leur achetons des millions d’animaux à leur véritable valeur, contrairement aux grandes distributions. En nous défendant, ce lobby défend donc ses intérêts.

    Wa Allahu A’lam.

  5. M. Sarko devrait mettre de l’ordre dans son secretariat (entre autres) dont visiblement la langue française ne fait pas partie du patrimoine. « vous serez associé (Madame la Présidente).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles