Halalgate : le député Daniel Goldberg appelle au respect du consommateur

Halalgate. Il est le premier élu national à prendre la question vraiment au sérieux. Daniel Goldberg, député du 93, fait part dans un communiqué de son souci de voir le marché du halal régulé comme n’importe quel marché en France.

Halalgate. Il est le premier élu national à prendre la question vraiment au sérieux. Daniel Goldberg, député de Seine-Saint-Denis et conseiller municipal de La Courneuve, fait part dans un communiqué de son souci de voir le marché du halal régulé comme n’importe quel marché en France.

En France, on n’a pas le droit de frauder

Contrairement à tous ceux qui choisissent de botter en touche en évoquant une affaire religieuse ou la complexité de la question halal, M. Goldberg a compris qu’il retourne avant toute chose du respect des lois de notre pays. En France, on n’a pas le droit de frauder. En France, on n’a pas le droit de tromper le consommateur, quand bien même ce dernier aurait le tort d’être musulman.

Autre point que nous nous réjouissions de trouver dans la communiqué de M. Goldberg : depuis des années, nous rappelons que les contrefacteurs du halal nuisent tant à l’économie du pays qu’à son image. A l’étranger, la France est de plus en plus montrée du doigt et tend à devenir l’un des pays à la pointe du faux halal, alors qu’elle a plusieurs atouts pour devenir l’un des pays incontournable en matière de vrai halal. A La Mecque, les Indo-Pakistanais par exemple refusent de consommer lors du hajj le poulet importé de France. De fait, c’est en grande partie du poulet du géant volailler Doux qui inonde l’Arabie saoudite de ses poulets non halal estampillés halal.

Les industriels qui roulent les musulmans font énormément de mal à la France, à son économie et à sa population. Ce qui prime pour ces gens-là, c’est le compte de résultat et les dividendes que l’on versera aux actionnaires, non pas les pauvres ouvriers qui se retrouveront sur le carreau quand telle ou telle entreprise investie dans le marché du (faux) halal se retrouvera dans l’œil du cyclone du fait de l’incurie de ses dirigeants.

L’appel de Daniel Goldberg

Daniel Goldberg
Député de Seine Saint-Denis
Conseiller municipal de La Courneuve

Viande halal : le gouvernement doit renforcer les contrôles et la transparence pour les consommateurs

Alors que le marché de la viande et des produits halal est en forte croissance, le caractère « halal » de certains produits est de plus en plus fréquemment mis en doute par des consommateurs musulmans. Des possibles traces de porc dans certains produits, à l’opacité des organismes de certification aux querelles sur les méthodes d’abattage, les polémiques sont fréquentes.

Comme pour d’autres produits alimentaires, les consommateurs musulmans doivent être protégés des tromperies. J’ai donc écrit à Frédéric Lefebvre, Secrétaire d’Etat chargé de la Consommation, et à Claude Guéant, Ministre de l’Intérieur et en charge des cultes, pour leur demander de prendre des mesures. Le Code de la Consommation interdisant « toute publicité comportant sous quelque forme que ce soit des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur», j’ai donc demandé le renforcement de contrôles sur les aspects les plus élémentaires (attestations des certificateurs, qualité des viandes…).

Si l’État n’a pas à définir une norme religieuse sur l’abattage, il ne peut cependant se désintéresser du sujet, alors qu’il est intervenu à plusieurs reprises pour définir un cadre réglementaire, habilitant ainsi certaines mosquées à délivrer les cartes de sacrificateurs.

Le CFCM ayant échoué à définir une norme et alors que les dizaines de certificateurs ne semblant pas tous avoir les mêmes critères (geste individuel du sacrificateur ou abattage mécanisé, bêtes étourdies ou non) et le même sérieux, j’ai donc demandé au gouvernement d’organiser une table-ronde avec toutes les parties prenantes (services de l’État, certificateurs, responsables religieux, industriels, consommateurs…) pour qu’à défaut d’un consensus sur les méthodes d’abattage, l’État impose une normalisation de l’information par un étiquetage simple et compréhensible qui permette au consommateur musulman d’être mieux informé sur la réalité de son achat (techniques d’abattage, références du certificateur…).

Au-delà du respect des consommateurs musulmans souhaitant consommer des produits halal, les enjeux économiques rendent souhaitable une plus grande transparence du secteur pour que les viandes et préparations halal produites en France (environ 5 milliards d’euros) ne voient pas leur image ternie et leurs débouchés menacés par des produits d’autres pays.

M. Goldberg ne s’est pas contenté d’envoyer un communiqué à la presse, qui ne semble pas l’avoir intéressée. Il a alerté le ministre Claude Guéant, ainsi que le secrétaire d’Etat Frédéric Lefevbre. On ne peut que se réjouir d’une telle initiative : d’abord pour ce qu’elle est, en l’occurrence la volonté de faire valoir le droit pour tous, ensuite pour le travail réalisé. La lecture des lettres adressées à MM. Guéant et Lefevbre montre clairement que M. Goldberg a très bien étudié le dossier, qu’il maîtrise indéniablement. Mieux, M. Goldberg ne se contente pas d’exposer le problème avec finesse et nuance, il propose des solutions pragmatiques, respectueuses tant des lois de notre pays que des principes qui régissent le halal.

Nous vous invitons à remercier et soutenir le député Daniel Goldberg en lui écrivant à : dgoldberg@assemblee-nationale.fr. Soyons nombreux. S’il nous faut dire notre mécontentement quand ça ne va pas, il faut plus encore encourager les initiatives qui vont dans le bon sens.

Pour ceux qui ne sont pas de Seine-Saint-Denis, nous réitérons notre suggestion du 26 janvier dernier (voir Alerte : Casino retire les Herta Knacki halal incriminés de tous ses magasins). Un député est toujours à l’écoute de ses concitoyens souvent pour les servir, parfois pour être réélu, mais toujours pour prendre la température. Informons les députés, au niveau local, si nous sommes nombreux, ils ne resteront pas indifférents. Retrouvez le nom et l’adresse mail de votre député en faisant une recherche sur le site de l’assemblée nationale : Liste des députés par département. Agissons, vraiment, car personne n’agira à notre place. N’hésitez pas à nous envoyer une copie de votre lettre ou de votre mail, nous en dresserons un inventaire in cha’a-Llah.

Lire la Lettre à Frédéric Lefebvre, secrétaire d’Etat
Lire la lettre à Claude Guéant, ministre de l’Intérieur

Crédit photo Une : Wikimedia CC



N'attendez-plus. Rejoignez-nous sur Twitter en cliquant sur le bouton suivant :

Téléchargez l'application Al-Kanz sur votre smartphone et votre tablette !

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (11 commentaires)

  1. Djallil974    

    Les choses avance alhamdoullilah !!!

    En passant vous faites du bon boulot… qu’ Allah vous bénisse dans votre acharnement à protéger les consommateurs musulmans.

    1
  2. Hicham Fassi-Fihri    

    Vraiment l’air d’un type bien.. Regardez sa page Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Goldberg
    Je lui envoie un message de remerciement immédiatement.

    2
  3. chamsi    

    selemu a3leykoum

    on ne peut pas envoyer Frédéric Lefebvre et Claude Guéant, pour augmenter la pression ?

    3
  4. HAH    

    Sans vouloir tirer la couverture, On peut remercier la HAH pour les solutions pragmatiques proposées et saluées

    4
  5. HAH    

    Sans vouloir tirer la couverture, on peut remercier la Haute Autorité du Halal pour les solutions pragmatiques proposées et saluées

    5
  6. Al-Kanz    

    On peut surtout remercier D. Goldberg de porter sur la place publique et surtout politique ce que disent de nombreuses voix, et sûrement la HAH, depuis de nombreuses années. Si la HAH a contribué à ce que D. Goldberg soit bien conseillé, qu’il en soit effectivement remercié.
    La nouveauté n’est ni dans le problème soulevé ni dans le pragmatisme ni même d’ailleurs dans ces solutions, mais bien dans le fait que ce soit un politique qui accepte de les porter.

    6
  7. HAH    

    Nous pensons que ce sont particulièrement les élus de l’Aneld a l’initiative de cette action qui mérite le plus d’être remerciés car ce sont eux qui ont mis sur la place publique et politique ce problème.
    Pour les avoir rencontrés, nous pouvons vous dire qu’ils prennent le dossier très au sérieux
    Ensuite, sensibiliser des politiques dans une action d’influence s’inscrivant dans un contexte d’agenda d’élections a venir (les élus sont déjà en campagne) n’est que chose aisée.
    En tout cas, cela ne s’arrête pas la; des questions écrites a l’assemblée nationale sont prévues et bien d’autres actions d’influences.

    7
  8. Al-Kanz    

    Oui remercier sans exclusive tous ceux qui ont contribué et contribuent à faire avancer les choses. Ça bouge en effet de plus en plus au niveau politique, et ce qui est intéressant, c’est que ces actions ne sont pas circonscrites à un département ni à une zone géographique, puisque, outre l’Ile-de-France, des élus du Nord, de l’Aneld d’ailleurs, s’activent pour que le problème soit pris à bras-le-corps. La période est d’ailleurs propice avec 2012 et plus que la présidentielle les législatives. Les députés seront assurément plus attentifs. D’où la nécessité de leur faire entendre notre voix/nos voix.

    8
  9. X-OR    

    Pour être quasi sur de consommer Hallal ,j’achète ma viande chez le boucher Juif cacher.
    Les Juifs, sont grâce a Dieu, très organisés et très solidaires entre eux…
    A nous, musulmans ,de leur demander de l’aide et de les imiter…y a pas de honte a ça…,les Musulmans ont bien protéger les Juifs en Espagne du temps de l’Andalous,
    Aujourd’hui les musulmans ont besoin d’être aidés et protégés….par la Grâce d’Allah…

    Autre preuve que la protection des religions monothéiste est légale.
    Pourquoi le prohéte a demander a ses compagnons d’aller se réfugier en Abyssinie ,qui était un royaume Chrétien..

    Aujourd’hui ,il faut aller voir les instances Juifs et leur demander de nous aider a légiférer sur le Hallal..

    9
  10. Ryan    

    J’ai moi-même envoyé plusieurs mails à M. Goldberg les semaines qui ont précédé ce communiqué, et on a eu une discussion très riche et intense au sujet du halal que Monsieur le Député souhaitait poursuivre de vive voix (hélas ça n’a pu se faire), au cours de laquelle j’ai pu lui faire part de certaines critiques relayées par Al-Kanz et lui faire prendre connaissance peut-être de quelques aspects techniques du dossier.

    D’ailleurs après ce communiqué M. Goldberg m’a personnellement envoyé, à mon domicile et par courrier, une copie de les lettres envoyées aux ministres, le tout joint d’un petite note manuscrite. Je l’en remercie vivement !

    10
  11. NEB    

    Salam alaykoum,

    La réponse de Mr Goldberg aux mails reçus à ce sujet:

    —————————————–
    Madame, Monsieur,

    Vous avez été nombreux à m’envoyer des messages d’encouragement, notamment après la publication d’un article sur le site Al-Kanz faisant état de mes courriers envoyés aux ministres Frédéric Lefebvre et Claude Guéant. Je tenais à vous en remercier par cette réponse collective.

    Suite à des sollicitations d’habitants et de connaissances de ma circonscription, j’ai décidé d’agir afin que les autorités françaises se saisissent de ce sujet. Avec mon équipe parlementaire, j’ai examiné la nature de cette question sensible au regard des institutions de la République en souhaitant être pertinent par des solutions concrètes, tout en gardant deux impératifs : ne pas s’immiscer dans ce qui relève de normes religieuses car c’est le fondement de la conception de la laïcité que je défends, ne pas se réfugier dans une certaine forme d’indifférence quant à la qualité « disparate » de la viande halal commercialisée.

    Je partage en particulier la teneur des nombreux messages qui soulignent que la République ne peut ignorer les droits du consommateur musulman du seul fait qu’il s’agisse de produits agrées par certaines autorités musulmanes. Si les valeurs de la République sont détournées parfois de leur sens véritable, je suis persuadé que ces mêmes valeurs permettent de voir la diversité de notre pays comme une chance si nous savons nous rassembler autour d’un devenir commun. Je sais que de nombreux responsables politiques, en particulier de gauche, en sont pleinement conscients et souhaitent comme moi avancer sur ce sujet.

    Les solutions proposées dans mes courriers ne sont pas exclusives d’autres idées, mais je souhaite qu’elles fassent avancer le débat. J’espère que d’ici peu Messieurs Lefebvre et Guéant répondront à mes courriers et prendront, eux aussi, des initiatives sur le sujet. Je ne manquerai pas alors de vous en tenir informés.

    Bien cordialement,

    Daniel GOLDBERG

    Député de la Seine Saint-Denis

    Conseiller municipal de La Courneuve

    Assemblée nationale : 126 rue de l’Université – 75355 Paris cedex 07 SP – Tél. : 01 40 63 93 26 – Fax : 01 40 63 93 81

    Permanence parlementaire : 2, rue de la Commune de Paris – 93300 Aubervilliers – Tél. : 01 48 39 52 39

    http://www.danielgoldberg.fr

    twitter.com/GoldbergDaniel

    11

Écrivez votre commentaire

Sites Partenaires : Fisabilik | ADABéo | Oumzaza | Aïd moubarak | Ramadan