spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Eau halal, Pepsi halal, Nescafé halal, Mentos halal, comment est-ce possible ?

Dans la même catégorie

Hier, sur Twitter, @Aliposte, de passage ces derniers jours en Malaisie, publiait une série de photos qui ne manqueront pas de surprendre nombre d’internautes. Leur point commun ? La certification halal.

Et @Aliposte de montrer de l’eau estampillée halal, des pépites de tournesol halal, du café en poudre de la marque Nescafé halal, du Pepsi Cola halal, des bonbons Mentos certifiés halal, des cacahuètes halal, du sucre halal.

Tout cela surprendra. Faites-en l’expérience : montrez la photo de l’eau halal ou du Nescafé halal à quelqu’un. Vous susciterez la moquerie, le dédain ou l’exaspération. Rarement l’interrogation. Pourtant, cette certification est loin d’être abusive ou stupide.

Comme nous l’expliquions en 2008 dans un article consacré à l’eau halal de Danone, la Malaisie a fait de la certification halal une norme au même titre que les normes françaises de type Afnor.

Ainsi, un produit halal est certes un produit qui répond à un certain nombre d’exigences religieuses, mais pas seulement. L’estampille halal assure que le café, l’eau, les bonbons étiquetés en tant que tel répondent à des normes qualitatives, hygiéniques, sanitaires.

En France, une charte halal soumise au CFCM devait permettre d’assainir le marché. La charte n’était pas parfaite, mais elle constituait une réelle avance. Malheureusement, les composantes du CFCM décidèrent finalement de l’enterrer pour des raisons purement politiciennes et d’intérêts partisans. Trois ans plus tard, la charte n’est toujours pas en place. Comme s’il n’y avait pas urgence à mettre en place ne serait-ce qu’un début de norme…

Lire
– L’UOIF torpille la charte halal

– Charte halal : le CFCM l’adoptera-t-il comme promis par M. Moussaoui ?

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

16 Commentaires

  1. Des gens peut scrupuleux, qui s’enrichissent sur l’appellation hallal, l’eau, boisson gazeuz, cacahuète, faut pas abuser la.

      • je comprends le commentaire de Sidi, si on commence a voir partout des label halal on va commencer a douter de leur authenticité comme il en est déjà question aujourd’hui pour la viande… mais si le label est contrôlé et certifie de manière sur le caractère halal du produit alors why not

        • as salam alaykom

          c’est nous (nous…) qui avons réduit (ou participé à la réduction) du terme halal en lui amputant toute sa dimension éthique pour la limiter à sa seule facette rituelle. Moi j’irai encore plus loin en ajoutant aux composants du produit et de l’emballage, la question de son commerce. Est il équitable ou pas? Ceux qui le fabrique comment sont-ils traités et à quel prix les produits sont vendus? Comment est distribués les gains? ETC… enfin, le mieux est d’arrêter de vouloir ce genre de produits sur nos tables et dans nos ventres.

  2. Salam,
    Dans cet éventuel label halal en France, il faudrait ajouter un critère éthique car l’oeuf de poule de batterie (droguée aux antibiotiques et maltraitée) c’est moralement bien plus que limite …
    Ces oeufs font pourtant fureur dans les caddies des musulmans en France …

  3. J’ai vécu quelques semaines en Malaisie et c’est un pays très pieu. Le halal chez eux c’est la norme. Pour toute l’Asie du Sud-Est les produits halal sont considérés comme répondant à une grande qualité d’hygiène, en opposition avec les produits chinois ou locaux. Lorsque l’on mange dans la rue les musulmans mettent tous en avant leur religion comme garantie d’hygiène et ceci se retrouve naturellement dans les surfaces de distribution qui répondent aux attentes des consommateurs..

  4. En comparaison, a Amerique du Nord, Enormement
    de produits sont estampillés « cor » ou « star-k » …
    pour les personnes de confessions juives.
    Chips, boissons, thé, café…
    Business ou ethique ? Le fait est que la norne est là.

  5. Salam

    apparemment certain n’ont pas lu l’article. Là est le soucis en France on critique sans même avoir compris …

  6. As-Salam,

    Au demeurant c’est assez simple à comprendre.

    S’agissant de la Malaise, tous les produits alimentaires vendus localement ou exportés doivent obligatoirement contenir la mention « Halal ».

    Si bien que, les produits alimentaires les plus basiques, mêmes non carnés, sont tous étiquetés « Halal ».

    Ethique réellement Halal, ou volonté mercantile imposée par l’autorité de certification locale Jakim, Allahou Ahlem.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles