L’adhan récité différemment selon chacune des cinq prières quotidiennes

Par Al-Kanz

Découvrez dans une courte vidéo pourquoi un imam proclame l’adhan selon différentes façons.

repas ramadan
Mosquée verte de Bursa, Turquie
© Yonca60 – Shutterstock

C’est la découverte du jour. Une perle. Dans la vidéo ci-dessous publiée par l’imam australien Yahya Adel Ibrahim sur son compte LinkedIn, l’imam de la mosquée verte, Masjid Hijau, de la ville de Bursa en Turquie, proclame plusieurs fois l’adhan (appel à la prière), à chaque fois de façon différente.

Les explications sont fascinantes. Cinq appels à la prière pour chacune des cinq prières obligatoires quotidiennes : subh, dhuhr, ‘asr, maghrib et ‘isha. Soit les prières de l’aube, de midi, de l’après-midi, d’après le coucher du soleil et du soir.

Commentant cette vidéo, Mohammad Al-Harbi, docteur et chercheur en linguistique à l’université de Médine, en Arabie saoudite, précise sur Twitter que ces différentes façons de proclamer l’adhan visent à permettre aux personnes aveugles de savoir de quelle prière il s’agit.


Si des anglophones désireux de permettre aux non-anglophones d’accéder au contenu de cette vidéo veulent bien la traduire, nous nous ferons un plaisir de la publier sur Al-Kanz. Peut-être l’équipe de Darifton et compagnie ?

Autre requête : nous aimerions en savoir plus sur le sujet. Si d’aventure vous auriez quelques références à partager, merci de les indiquer dans la partie commentaire ci-dessous.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (1 commentaires)

  1. Abou-Mehdi    

    Salam L’imam de la mosquée verte (Isil Camii) (se prononce ichil jamii, ) explique le makamat (le rythme) de l’appel à la prière.
    Pour le prière de l’aube c’est le mélodie (temps) Taghanum Sabahi, c’est pour réveillé la personne
    Pour le dhor, la mélodie est hijaz,
    Pour le Asr, la mélodie c’est Rasd égyptien
    Pour le mgarib, l’adhan est rapide, pas de prolongation, sur la mélodie Sajaa
    Pour l’Ichaa, la mélodie est Ouchaki Housayni, c’est un temps méloncolique. car la journée est passée.

    L’imam termine la leçon en faisant des douaas pour qua la oumma s’unisse et qu’elle soit clemente entre elle.
    Amine.

    1

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.