Halal : privé d'Herta, Nestlé pousse Maggi

Par Al-Kanz

Halalgate. Dégagé par la porte, Nestlé revient par la fenêtre, cette fois avec sa marque Maggi. D’où la campagne de publicité actuelle menée à destination des acheteurs du halal.

Faute d’avoir respecté ses consommateurs, Nestlé a tué sa marque Herta. Alertés pendant des mois des conséquences désastreuses d’un scandale qui finirait tôt ou tard par éclater, les responsables du halal chez Herta ont cru jusqu’à la dernière minute pouvoir dicter aux consommateurs leurs propres règles. Stratégie suicidaire qui a mené à la fin de la production des saucisses Knackis prétendument halal de la marque Herta, après la publication par le site débat-halal.fr d’un rapport d’analyses prouvant la présence de porc dans ces produits et la mobilisation qui s’en est suivie.

Stratégie suicidaire et fin douloureuse puisque le prétendu halal de la filiale de Nestlé, qui a permis en 2010 de réaliser un chiffre d’affaire de 4,5 millions d’euros (soit 1 % du chiffre d’affaire total d’Herta), n’est, en 2011, presque plus. L’affaire a donc fait très mal à Nestlé qui a été contraint de sacrifier la branche halal d’Herta – même s’il demeure encore sa fameuse pâte feuilletée, qui au demeurant contient de l’alcool, même si elle est certifiée par la SFCVH-mosquée de Paris.


Crédit photo : Biblarte

Dégagé par la porte, Nestlé revient par la fenêtre, cette fois avec sa marque Maggi. D’où la campagne de publicité actuelle menée à destination des acheteurs du halal. Un mois avant le début du mois de ramadan 2011, Nestlé compte bien renflouer le tiroir-caisse. Les consommateurs musulmans sont bien trop importants pour que le numéro mondial de l’agro-alimentaire ignore leurs porte-monnaie. Nestlé revient donc sans jamais avoir présenté la moindre excuse aux musulmans pour l’affaire Herta. On attend d’ailleurs toujours des explications sur la contre-expertise dont les éléments laissent penser que ce ne sont pas des Knacki Herta qui ont été analysés, mais un autre produit de la même marque. Mais plus préoccupant, Nestlé n’a rien changé à ses process. Les produits Maggi sont fabriqués dans les mêmes conditions de certification, sans qu’il n’y ait des contrôleurs permanents, indépendants et systématiques dépêchés sur site par l’organisme certificateur, à savoir la SFCVH-mosquée de Paris.

En résumé : Nestlé a vu sa filiale Herta épinglée début 2011 suite à la découverte de porc dans des produits prétendument halal certifié par la SFCVH-mosquée de Paris. Silence radio pendant des semaines, arrêt de la production et de la commercialisation le 1er février, déni total et fuite de ses responsabilités, aucune excuse présentée à la clientèle. Un peu moins de six mois plus tard, Nestlé resurgit cette fois avec une autre marque, Maggi : « Coucou les musulmans, on a eu des problèmes ensemble y a quelque temps. C’est de l’histoire ancienne. J’ai rien changé à mes habitudes. Vous ne méritez ni explications ni excuses. Achetez mes produits, point barre. Merci de passer à la caisse sans discuter avant et pendant le mois de ramadan. »

Bienvenue sur le marché du halal.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Sites Partenaires : Fisabilik | Oumzaza | Al-Kanz Consulting | Muslimpress
FERMER
CLOSE