Le Figaro : S'il y a du faux halal, c'est à cause de l'exigence des musulmans

Par Al-Kanz

Une fois n’est pas coutume, Cécilia Gabizon du Figaro prend prétexte d’un fait d’actualité sur l’islam pour attaquer les musulmans.

Cécilia Gabizon est cette journaliste du Figaro qui écrit des articles sur l’islam comme on soigne une névrose. C’est elle qui, par exemple, écrivit qu’à cause du mois de ramadan les sols des écoles de France sont pleins de crachats. On ne rigole pas. Comme nous avons pu l’écrire, Mme Gabizon s’ingénie, lorsqu’elle écrit sur l’islam, à monter en épingle le détail le plus insignifiant pour en donner un aspect des plus répugnants. C’est elle aussi qui n’hésita pas à mentir dans un article consacré à Coca-Cola, dans lequel elle expliquait que le fragile géant américain subissait la pression d’associations musulmanes de quartiers. Là encore, défense de rigoler, mais on pourra lire cet article : Ramadan : Le Figaro paye pour qu’on lise ses articles.

Aujourd’hui, à la faveur de la diffusion ce soir sur Canal+ du reportage sur les scandales du halal, la clownesque Gabizon s’est fait plaisir. Comme d’habitude, son article contient au moins une perle. Après avoir rappelé les faits – le reportage a été diffusé en avant-première à quelques journalistes, Mme Gabizon l’a vraisemblablement vu –, celle qui vit mal la présence de musulmans en France décoche une flèche.

Le problème, c’est que ce reportage construit sa démonstration autour d’une norme halal fondamentaliste. La définition avancée comme une règle intangible n’est qu’une des lectures de l’islam. Celle des plus rigoristes.

Une fois n’est pas coutume, Cécilia Gabizon arrange la réalité à sa sauce. Criminaliser les musulmans, c’est son dada. Mais là, elle a dû se creuser les méninges un petit moment pour trouver un angle d’attaque lui permettant de traîner les musulmans dans la boue. Comment réussir à retourner le reportage et à faire mentir les faits de fraude avérés, prouvés par l’image et démontrés par A+B ? Eh bien, en renversant la situation : plutôt que de nier l’évidence, ce qui lui aurait été impossible, Gabizon nous explique que c’est la faute des musulmans fondamentalistes qui imposent une vision intégriste du halal. Là, il est permis de rire aux éclats, tellement c’est stupide. Évidemment, les lecteurs du Figaro n’y trouveront rien à redire. Mais cela ne changera rien à la réalité : les principes du halal sont simples, et d’ailleurs beaucoup moins contraignants que le casher ou encore le bio. Mais vous ne lirez jamais Gabizon dire que le casher en France est fondé sur des principes fondamentalistes et rigoristes, et encore moins que les industriels du bio subissent le diktat des ayatollahs de la norme AB. Elle ne l’écrira jamais, car ce serait une ineptie sans nom. Sauf quand il s’agit d’islam.

Pour appuyer sa piètre argumentation, Cécilia cite Florence Bergeaud-Blackler, laquelle aurait évoqué une surenchère religieuse. Tip top ! La scribouillarde du Figaro pense trouver là une caution scientifique à son intox. Manque de pot, qui a lu cette sociologue, spécialiste du halal depuis de nombreuses années, sent immédiatement le coup fourré. Plus embarrassant pour Gabizon la sociologue Florence Bergeaud-Blackler dénonce sur son blog le raccourci de Gabizon. Sa réaction est sans appel : “Pour ma part, je ne soutiens absolument pas [la thèse] selon laquelle les auteurs d’un reportage sur le halal dans le magazine «Spécial Investigation» s’appuieraient sur une « norme halal fondamentaliste » pour dénigrer les pratiques « frauduleuses » de certains industriels.” La surenchère dénoncée par F. Bergeaud-Blacker, c’est celle du marketing : “Je parle de surenchère du halal pas de surenchère religieuse.”

Que Cécila Gabizon déteste l’islam et les musulmans, c’est son droit. Mais, elle a une obligation de réserve et à tout le moins de prudence. A l’instar d’autres rédactions, cette dernière pratique un journalisme dangereux, un journalisme de division. En criminalisant les musulmans, ces journalistes détruisent tous les jours un peu plus le tissu social en montant une population contre une autre. Ils deviennent une caution légitime aux yeux de l’extrême droite et des petits fachos en herbe qui pullulent sur Internet, lesquels n’hésitent plus à proférer régulièrement des menaces de mort contre les musulmans ni à lancer des appels au meurtres. Plutôt que de contribuer à apaiser les tensions dans notre pays, sans jamais fermer les yeux sur les vrais problèmes, ils préfèrent jouer sur les peurs en distillant une information habilement construite pour ne laisser aucun choix au lecteur sinon de prendre pour argent comptant ce qu’on lui sert. Il y a quelques années, sur un autre continent, une radio diffusait sur ses ondes des messages de haine qui ont eu pour conséquence directe la disparition de centaines de milliers de personnes. Nous n’en sommes évidemment pas là, mais difficile de ne pas faire le rapprochement avec ce qu’on peut lire aujourd’hui dans certaines rédactions de la presse française.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Vos réactions (14 commentaires)

  1. Salah Eddine    

    Salam alaykoum,

    Mon frère Fateh, tu as une plume…mais un plume !!!

    Continue ainsi, ça fait toujours plaisir de te lire !

    Salah Eddine

    1
  2. Al Bundy    

    Les journalistes qui ont déjà un mal fou à faire convenablement leur travail sur les dossiers franco-français, à enquêter sur les scandales français… sont maintenant devenus des mouftis donnant leur avis sur les pratiques religieuses des musulmans. Ils se posent en juge de la pratique musulmane orthodoxe ! Heureusement que le ridicule ne tue pas car ils seraient déjà foudroyés depuis un moment.
    Feraient mieux d’apprendre à faire autre chose que recopier les dépêches de l’afp !

    2
  3. FM    

    Salam,
    comment ne pas rire aux éclats ?
    A défaut de nous ouvrir un esprit critique sur lemonde, ces Tintin-es en herbes nous amusent à critiquer un monde sans usage d’un quelconque esprit.

    Je les imagine bien : ” Et si on jouait à la journaliste ?les talons trop grands de maman au pieds…

    FM

    3
  4. menzeli    

    Salam aleykoum

    FM je t’ai envoyé un email…
    Je pense qu’il est définitivement temps de passer à l’action et pas qu’à la réaction!
    Inchallah l’union…

    4
  5. said    

    La Gabizon est inculte au possible. Cela en serait comique si ce n’était pathétique.

    5
  6. said elftou7    

    Faudrait peut être prévenir son chef, il n’est peut être pas au courant qu’il fait travailler une incompétente et islamophobe.

    6
  7. said elftou7    

    A non, trop tard, il est définitivement plus stupide qu’elle
    http://www.oumma.com/Quand-Christian-Barbier-entend

    7
  8. said elftou7    

    sorry, c’est pas le même média (si on peut appeler ça comme ça)

    8
  9. rim-k    

    il n’y rien a attendre de la part d’un journal comme le figaro

    9
  10. Ha'    

    Merci Fateh continue ton travil d’investigation, ca fait plaisir de voir des gens comme cela..

    Un consommateur Halal (avec un l ) :))

    10
  11. Abdelghani    

    Salam Aleikoum,

    Bravo pour votre clairvoyance.

    Continuez ainsi, vous faites de plus en plus d’émules….

    11
  12. latéfa    

    Salam Aleikoum,

    j’ai un grand sens de l’humour, un rien m’amuse mais là j’ai franchement pas envi de rire.

    quand je vois le traitement médiatique calomnieux dont sont victimes l’Islam et les Musulmans, un sentiment de “haine” m’envahis et contre lequel j’essaie de lutter car je sais qu’il ne mène à rien sinon au désastre.

    12
  13. Nourya    

    Salam alaykoum

    Baarak allahou fik pour cet article

    Ce que je trouve dommage c’est que le reportage de canal+ n’est vue que par les abonnés, j’ai était choquée de voir autant de “faux halal” qui circule dans nos rayons. Le prie c’est de savoir que même chez un boucher musulman la viande n’est pas forcément “halal”

    Pour cette journaliste elle fait son travail, il sont tellement nombreux à fonder leur carrière sur l’anti-islam que cela ne me surprend même plus de lire des propos aussi stupide dire qu’elle a fait des études et qu’elle est sens écrire en se basant sur des faits réelle sa fait rire.
    Des journalistes comme elles nous en avons par paquet, c’est à nous de bouger et de répondre intelligemment à ce genre de personne comme tu viens de le faire Al Hamdoulillah

    Wa alaykoum salam

    13
  14. Malika    

    Salamù 3alaikoum

    Elle et ils sont tout simplement fous………………….des musulmans. Le cauchemar de cette journaliste pour les musulamns prendra fin là où le rêve de bb Bardot de succéder à sarko se réalisera.

    14

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

FERMER
CLOSE