Halal food : Marks & Spencer lance sa marque de distributeur

Par Al-Kanz

M&S est le premier détaillant britannique à lancer sa propre marque de distributeur présumée “halal”.

Marks & Spencer simply food© Grass roots grounds well – Flickr

En 2019, le marché du halal alimentaire (halal food) est – particulièrement pour les multinationales – encore et toujours un eldorado.

En France, l’islamophobie ambiante freine considérablement les investissements. Pour autant, il ne faudrait pas se méprendre : c’est la frilosité très française des patrons des plus grandes entreprises de l’agro-alimentaire qui préserve un tant soit peu le marché du halal des appétits carnassiers et peu regardants s’agissant des principes islamiques en la matière.

Comme nous l’avons maintes fois écrit, c’est l’absence de capitaines d’industrie de la trempe de Jacques-Edouard Charret, ex-patron du groupe Quick, qui d’une certaine manière protège le halal d’une sorte de gentrification avec un nivellement vers le haram, le non-halal.

En Grande-Bretagne, les lignes bougent, avec l’arrivée du géant Marks & Spencer qui a lancé le 6 novembre dernier une gamme de plats cuisinés prétendument halal, d’abord dans 36 magasins à travers le Royaume-Uni.

Outre-manche, c’est une première, contrairement en France où des enseignes de la grande distribution ont franchi le pas en proposant elles aussi des propres en marque propre, en marque dites de “distributeurs” (MDD).

Citons par exemple :
– Casino et sa marque Wassila
– Intermarché et sa marque Al-Jayid
– Carrefour et sa marque Carrefour halal
– ou encore Auchan et sa marque Halalissime.

Cette première britannique s’annonce similaire à ce que nous avons connu avec le lancement de la gamme de Carrefour halal : Marks & Spencer a sollicité le certificateur Halal Food Authority (HFA), organisme qui accepte l’étourdissement préalable avant l’abattage et qui défraya la chronique en 2012 après que du porc soit détecté dans des produits halal.

Ce fut du reste le scandale de trop : des mosquées appelèrent publiquement au boycott de la Halal Food Authority.

Lire – Grande-Bretagne : appel au boycott d’un organisme de certification halal

Il faut dire que le cahier des charges de la HFA était alors du pain béni pour tous les entreprises désireuses de vendre des produits alimentaires halal sans les exigences du halal, comme permet de le constater ce tableau comparatif d’avec Halal Monitoring Committee (HMC), autre organisme de certification et de contrôle britannique.

Halal Food Authority - HMC
Source : HMC

En 2017, sur Twitter, Marks and Spencer précisait que toutes les viandes vendues dans ses magasins sont issues d’animaux étourdis préalablement.

Lire – Pour étourdir un boeuf, il faut sortir le flingue

Les plats préparés de Marks & Spencer seront commercialisés en outre à Singapour et à Dubaï, via une franchise internationale avec Al-Futtaim, conglomérat basé aux Emirats arabes unis.



Soutenez Al-Kanz, téléchargez l'application sur votre smartphone.

Téléchargez l'application Al-Kanz dans l'Apple store Téléchargez l'application Al-Kanz pour Android

Écrivez votre commentaire

Indiquez une adresse de messagerie existante. Elle ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 caractères sur les 1 000 autorisés

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.