spot_img
- Publicité -spot_imgspot_img

Halal : pourquoi Quick temporise

Dans la même catégorie

« Nous sommes maintenant dans la phase d’analyse et de prise de décision. Nous communiquerons sur les suites que nous donnerons à cette expérimentation en septembre ». C’est ce qu’une responsable de la communication de Quick (Valerie Raynal ?) a répondu au site LePost.fr qui l’interrogeait sur les suites de « l’expérimentation halal » menée depuis novembre 2009 dans huit restaurants de la chaîne. Expérimentation qui, en réalité, n’en est pas une.

Une longueur d’avance à préserver

Nous l’avons dit et nous le répétons : Quick va poursuivre le développement du halal dans ses restaurants. Le contraire serait commercialement et stratégiquement une aberration. Alors que KFC est en embuscade et que McDonald’s jalouse secrètement la réussite de Quick dans ces huits restaurants estampillés halal, Jacques-Edouard Charret, patron de Quick, sait qu’il a marqué de précieux points et qu’il a une jolie longueur d’avance qu’il convient de préserver.
Pourquoi dans ces conditions Quick se refuse à déclarer très officiellement que le « halal » dans ses restaurants n’est pas une simple expérimentation, mais bien une des nouvelles stratégies de développement de l’enseigne ? Nous ne pensons pas nous tromper en affirmant qu’il s’agit là d’une question de timing. La vive polémique de février dernier alimentée à dessein par le FN et l’UMP a été un excellent moyen pour Quick de promouvoir ses huit restaurants à peu de frais. Une seconde polémique n’aurait pas le même impact et n’apporterait rien de positif à l’enseigne. En clair, ce n’est tout simplement pas le moment pour Quick de dire haut et fort que le halal est désormais un de ses axes de développement à part entière.

Septembre, juste après ramadan

Dans l’interview donnée au Post.fr, la responsable communication de Quick précise qu’ils communiqueront sur les suites à donner à cette expérimentation en septembre. Rappelons qu’initialement la période d’essai était de six mois. Elle s’est donc terminée fin mai. Il ne faut pas être grand clerc pour deviner que la décision à évidemment été prise. La direction juge simplement qu’il n’est pas opportun de la rendre tout de suite publique. Si Quick choisit d’attendre septembre, c’est peut-être parce que Jacques-Edouard Charret sait que les semaines qui précèderont l’officialisation du halal dans ses restaurants et l’évidente extension à d’autres établissements lui seront d’un grand secours : ramadan 2010 doit commencer aux alentours du 11 août. Dès lundi prochain, Reghalal va mener une vaste campagne nationale pour promouvoir ses produits dit « halal ». D’autres grandes marques suivront très rapidement : trois autres vastes opérations d’envergure sont prévus dès juillet (voir Ramadan 2010 : ils vont mettre les gros moyens). Le halal va ainsi être au cœur de l’actualité pendant les deux prochains mois. Les annonces succèderont aux annonces. De fait, quand Quick indiquera publiquement qu’il poursuit le halal et ouvre plusieurs nouveaux établissements, l’information n’aura rien d’exceptionnel et passera comme une lettre à la Poste. Restera ensuite à convaincre les musulmans rigoureux que le halal chez Quick correspond aux critères islamiques, ce qui est une autre paire de manches, et qui est loin d’être gagné.

- Publicité -spot_img

Plus d'articles

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Publicité -spot_img

Derniers articles